Architecture de prestige pour Sion

Herzog & de Meuron transformera la zone des Ronquoz à Sion

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Herzog & de Meuron
La patte des grands pour un quartier

Le prestigieux bureau d’architectes Herzog & de Meuron va remodeler les 60 hectares de la zone des Ronquoz de Sion. Cette zone de 60 hectares entre voies ferrées et berges du Rhône va se transformer en trente ans en un quartier mixte. Logements et bureaux seront séparés par un cordon vert aménagé par le célèbre paysagiste parisien Michel Desvigne.

Trente ans. Voilà le bail conclu entre la ville de Sion et le prestigieux bureau d’architecture Herzog & de Meuron pour réaménager la zone essentiellement industrielle des Ronquoz en un quartier mixte voulu exemplaire. Soixante hectares entre les voies CFF et les berges du Rhône, déjà identifiés comme la «Ville du XXIe siècle». Et le fruit d’une aventure laissant une grande place à la consultation citoyenne.

Un concours international

Le projet Ronquoz 21 entre donc dans une nouvelle phase avec la désignation d’Herzog & de Meuron comme lauréat d’un concours d’urbanisme international lancé par la ville de Sion. Le bureau retenu travaillera avec le célèbre paysagiste parisien Michel Desvigne pour aménager par étapes ce quartier mixte, d’une vocation actuellement et majoritairement industrielle. Le développement se fera autour de projets déjà initiés sur la zone, comme le pôle sédunois de  l’EPFL et son campus Energypolis.

Un cordon boisé

Cette transformation urbanistique ne chassera pas les activités industrielles et artisanales qui y sont déjà implantées. Les architectes ont présenté un quarttier divisé en deux par un cordon boisé. Une partie sera dévolue à l’habitat. L’autre aux surfaces commerciales et aux bureaux, le long des voies ferrées et de l’autoroute A9. La chaîne d’espaces verts qui séparera ces deux parties introduira une zone de détente dans ce futur quartier.

 

Chantiers par étapes

Les chantiers se dérouleront par étapes, sur une durée estimée à trente ans. Herzog & de Meuron souligne que cette transformation progressive ira de pair avec une extension qualitative de la ville. Les occupants des parcelles concernées pourront y rester. De même, les anciens bâtiments pourront être intégrés dans le concept architectural du quartier.

Ecrans contre le bruit

Comme l’aéroport est proche, le futur quartier mixte intégrera des mesures de protection conmtre le bruit. Ainsi les grands immeubles commerciaux qui y seront construits feront-ils écran pour les zones d’habitation. La ville prévoit également un concept de stationnement sans parkings souterrains, et modulable en fonction des habitudes de mobilité de la population.

Accompagnement paysager

Le paysagiste Michel Devigne va également accompagner la ville de Sion dans son projet. Il approfondira notamment le concept d’espaces publics qui y sera appliqué. Toutefois, le plan d’affectation des zones ne sera pas modifié avant 2024. Il travaillera ainsi dans un secteur réservé, même si la ville de Suisse n’a pas mis Ronquoz 21 sous cloche.

Occupation doublée

D’ici 2050, Ronquoz 21 verra son occupation doubler pour atteindre 10.000 habitants-emplois. Son développement sera accompagné d’une manière souple, en fonction des attentes exprimées par ses habitants.