Le directeur de la Fédération fribourgeoise des entrepreneurs (FFE) s’inquiète

Réductions possibles dans les subventions destinées à la formation continue

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: © FFE
Les budgets de la formation continue ont été dépassés à Fribourg

La FFE (Fédération fribourgeoise des entrepreneurs) forme chaque année entre 400 et 500 professionnels de la construction. Mais les budgets risquent de se resserrer.

Le journal fribourgeois La Liberté informe que Jean-Daniel Wicht, directeur de la FFE, redoute des restrictions budgétaires au niveau de la formation professionnelle. La FFE forme chaque année entre 400 et 500 chefs d’équipe, machinistes, grutiers et ouvriers de la construction, ainsi que des apprentis maçons, qui ne sont pas concernés par ces tractations budgétaires. Or, Jean-Daniel Wicht aurait été informé que la Direction des finances prévoyait des coupes dans les subventions destinées à la formation continue  «En tout, nous consacrons plus de 1,5 million de francs aux formations, dont près de la moitié est destinée aux cours de machinistes-grutiers. Sur ce montant, 650’000 francs environ sont couverts par les taxes d’inscription.» C’est dire que la FFE compte sur les subventions de l’Etat de Fribourg, qui peuvent atteindre au maximum 200’000 francs par an, estime Jean-Daniel Wicht. Les mesures qui lui ont été présentées pourraient se traduire, d’après lui, par une perte de près de 70’000 francs par an pour la FFE.

Hausse des demandes de formation

Selon les informations dont dispose le journal fribourgeois, cette situation s’explique par des dépassements de budget du côté de la Direction de l’économie et de l’emploi (DEE), dans un contexte de hausse des demandes de formation continue. «Le processus de contrôle budgétaire mis en place à l’Etat implique une communication périodique des dépassements budgétaires des services. A l’occasion de ces contrôles, la DEE a effectivement dû justifier les dépassements de subventionnement et les mesures à entreprendre pour les couvrir», concède le directeur fribourgeois de l’Economie Olivier Curty. «Mais il est important de rappeler que le budget 2020 est en cours d’élaboration et que les besoins de financement en matière de formation continue seront encore examinés», poursuit le conseiller d’Etat. La perte de 70’000 francs évoquée par la FFE ne peut donc être confirmée à ce stade, rassure-t-il.