Assainir l’ancien tunnel du Lötschberg coûte plus cher et dure plus longtemps

Facture salée pour l’assainissement du tunnel de faîte du Lötschberg

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Bluewin.ch

Les travaux d’assainissement du tunnel de faîte du Lötschberg – l’ancienne galerie de 14,6 km de long - dureront plus longtemps et coûteront plus cher que prévu. La facture grime de 100 à 150 millions. En cause, des faiblesses dans l’appel d’offres aux entreprises par la compagnie ferroviaire BLS.

Traverser les Alpes bernoises par le tunnel de faîte du Lötschberg est source de mauvaises surprises. La Compagnie du BLS, qui ex0ploite la ligne, en fait l’amère expérience avec les travaux d’assainissement de l’ancienne galerie entre Goppenstein (VS) et Kandersteg (BE). Confirmant une information de la « Berner Zeitung », la direction indique que les coûts de ce chantier, démarré en 2018, allaient prendre l’ascenseur.

Pas avant 2023

Comme un malheur n’arrive jamais seul, le BLS doit aussi se résoudre à prolonger la durée de ce chantier. Il ne sera pas terminé avant 2023, soit avec un an de retard par rapport au planning prévu.

Appel d’offres sous-évalué

En cause, l’appel d’ordres fait aux entreprises chargées des travaux.

Les experts du BLS n’ont pas remarqué que l’entreprise bernoise Marti était partie d’autres hypothèses que les leurs dans la procédure. D’où des coûts additionnels, portant le montant de la facture finale à 157 millions au lieu des 108 établis dans le projet. Les parties en présence s’efforcent actuellement de réduire ces coûts.

Rails, traverses et ballast à remplacer

Le pot-aux-roses a été découvert par une enquête interne. BLS assure vouloir en tenir compte pour de futurs projets d’assainissement d’une complexité semblable à celui du faîte du Lötschberg. Les travaux consistent à changer les rails, vieux de 40 ans, ainsi que les traverses en bois et le ballast du tunnel.

Source: 
reddit

La Compagnie ferroviaire BLS réfute d'être responsable de la pollution du Blausee, dans l'Oberland bernois.

BLS a aussi été confrontée aux accusations des exploitants de la pisciculture du Blausee, dans l’Oberland bernois, qui estimaient que les substances cancérigènes avaient été retrouvées dans ce lac, tuant ainsi des dizaines de milliers de poissons. Ces substances, affirmaient-ils, provenaient des travaux d’assainissement. La compagnie réfute, en indiquant que le ballast prélevé est transporté dans des conteneurs fermés, puis éliminés comme la loi le prévoit.

Des infiltrations dans le tunnel de base

Si le tunnel de faîte connait des problèmes, son homologue de base n’est pas en reste. Des infiltrations d’eau ont été constatées sur sol valaisan, en aval de Goppenstein, à la hauteur de Sankt-German. Là aussi, des travaux de réparation ont été engagés cette année.