Isoler avec de la laine de verre

La laine de verre employée pour isoler un ancien silo à La Chaux-de-Fonds

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Philippe Chopard

Pour isoler l’un des deux anciens silos du site des anciens moulins de La Chaux-de-Fonds, l’emploi de la laine de verre s’est révélé plus approprié. Désormais prêt à accueillir ses premiers locataires, ce bâtiment est ainsi doté d’un matériau isolant adapté à sa forme arrondie et aux rigueurs du climat.

 

Plusieurs semaines ont été nécessaires aux ouvriers travaillant sur le site de la reconversion du site des anciens moulins de La Chaux-de-Fonds pour isoler les façades du silo construit en 1928. Le défi consistait à isoler 1600m2 de façades entièrement incurvées. Le groupe Insulae, qui pilote ce chantier, a ainsi fait réussi un véritable tour de force.

Une laine de verre légère

« Les panneaux d’isolation ont été choisis  avant tout en fonction de la protection incendie », explique Alexandre Sorrentino, le directeur d’Insulae. Ces produits en laine de verre crêpée d’une épaisseur de 20 cm sont en effet incombustibles. La laine de verre est par ailleurs 40 % plus légère que la laine de pierre. «Elle est donc idéale pour l’isolation de bâtiments élevés », se réjouit-il. Le silo en question a en effet une hauteur de plus de trente mètres.

Arrondis préservés

Le choix de ce matériau a aussi tenu compte de l’altitude de La Chaux-de-Fonds (1000m). Le crépi utilisé assure aussi une protection optimale contre l’humidité. Les panneaux d’isolation ont tous été fabriqués sur mesure. L’enveloppe du silo de 1928 est en effet protégée, et les arrondis des fûts qui le composaient ont dû être préservés. Les façades du bâtiment désormais reconverti en logements ont gardé leur aspect originel. Cela rappelle le temps où le site, situé à proximité de la gare CFF, était entièrement voué à l’entreposage des céréales.

36 logements à terme

Le groupe Insulae mène depuis trois ans un vaste assainissement du site des anciens moulins de La Chaux-de-Fonds. Outre le premier silo, désormais apte à recevoir ses premiers locataires, un second silo est actuellement en rénovation. Les deux structures accueilleront 36 logements à terme. Après, les responsables du chantier rénoveront les deux bâtiments attenants pour les reconvertir en appartements avec encadrements.