Toit mobile comme un tissu

Le futur toit du court Suzanne Lenglen de Roland-Garros comme un tissu

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Dominique Perrault Architectes
Un toit comme un tissu plissé

La Fédération française de tennis a fait son choix pour recouvrir le court Suzanne-Lenglen de son complexe parisien de Roland-Garros. L’enceinte sera équipée d’un toit rétractable conçu comme un tissu plissé.

Le court Suzanne Lenglen pourra dès 2024 organiser des matchs à l'abri.

Les matches les plus importants du tournoi de tennis de Roland-Garros n’auront bientôt à se préoccuper d’une météo pluvieuse. Après le court central Philippe Chatrier, c’est au tour de l’enceinte Suzanne Lenglen d’être au centre d’un projet de couverture.  Avec le souci de rappeler, par les couleurs et les matériaux utilisés, l’affectation sportive du complexe parisien.

Le principe constructif retenu pour la future charpente du nouveau court Suzanne Lenglen fera majoritairement recours à l’assemblage boulonné. Latéralement, un voile de maille métallique spiralé sera arrimé au sommet et à la base des gradins existants. Cette maille, en acier inoxydable, soulignera la courbe des tribunes et protégera les rangs les plus élevés de l’exposition aux éléments, tout en laissant passer la lumière.

Délicatesse dans un écrin solide

Le futur toit rétractable rappellera l’art du pli pour la confection d’une pièce textile. Cette couverture mobile est en effet pensée comme un tissu en plissé, se déployant avec délicatesse dans un écrin solide. Cette relation entre la rigidité de la structure en acier et la souplesse de la toiture mobile renforce aussi l’élégance du design.

21 modules en forme de V

La  couverture mobile sera composée d’une succession de 21 modules de toile tenue en forme de V. Elle sera fixée de manière continue entre des câbles, sur une surface d’environ 4800 m². Chaque module présen6te une largeur de 5 m pour une longueur de 44 m. Lorsque la toiture st déployée, les câbles sont tenus pour porter en caténaire. Une poutre mobile en rive nord de l’enceinte permet les manœuvres de déploiement. Le mouvement se fera par un déplacement horizontal, sur sud vers le nord.

Fibres en fluorpolymère

La toile propose est un tissu de fibres 100 % en fluorpolymère. Ve matériau offre en effet plus de résistance et une meilleure réverbération de la lumière ambiante. Sa teinte gris métallisé va dialoguer harmonieusement avec l’ocre de la terre battue et le béton écru des gradins.

Pour la boxe olympique

La couverture du court Suzanne Lenglen sera menée entre le constructeur Renaudat, l’architecte Dominique Perrault et un bureau d’études spécialisé dans la pose de voiles métalliques. Si le chantier se déroule comme prévu, le court devrait pouvoir accueillir les compétitions de boxe des Jeux Olympiques de 2024.