Un bois sans vis pour la nef

Des bancs conçus en laboratoire pour la cathédrale de Lausanne

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Youtube.com

La cathédrale de Lausanne participera bientôt à la promotion du bois dans la construction en troquant ses chaises en vannerie contre des bancs dernier cri. Ces derniers ont été conçus par un laboratoire de l’EPFL.

Source: 
Canton de Vaud

La simulation de la nef, une fois que ses chaises en vannerie auront été remplacées par des bancs.

C’est une petite révolution dans un chantier presque permanent. La cathédrale de Lausanne troquera bientôt les chaises séculaires en vannerie de sa nef et de ses transepts pour des bancs. Et pas n’importe lesquels, puisque ces derniers seront assemblés selon une technique développée par la Laboratoire Ibois de l’EPFL. A savoir, sans vis.

Joints clipsés

Les chercheurs de l’EPFL travaillent sur des bancs en plaques de chêne. Ceux-ci sont assemblés uniquement grâce à des liaisons bois-bois, avec des joints clipsés. Ce nouvel assemblable a été présenté pour la première fois à Los Angeles en 2014.

Canton partenaire

Seront ainsi fabriqués 74 bancs à 6 places, d’une longueur de 300 cm, et quatre bancs de 4 places de 200cm, pour un total de 460 personnes assises. Le canton de Vaud, partenaire de cet aménagement, espère pouvoir l’inaugurer lors des fêtes de Pâques de 2022.

Assemblage rapide

Ces nouveaux bancs seront aisément montables et démontables. Ils pourront être facilement déplacés et entreposés à plat. Chacun d’entre eux sera composé de 14 planches et de deux chevilles en chêne ou en métal. Ainsi deux personnes pourront-elles en assembler un en moins de quinze minutes.

Ergonomie même à l’église

L’inconfort des bancs d’église est souvent souligné. Il n’en sera pas ainsi dans la cathédrale de Lausanne. Chacun des nouveaux bancs sera équipé d’un dossier réversible qui pivotera sans bruit intempestif. La méthode utilisée par le laboratoire de l’EPFL et l’entreprise de menuiserie mandatée pour ses travaux s’inspire, en ce qui concerne notamment le comportement mécanique. Des bancs utilisés en 2018 par la scénographie de l’opéra Nabucco, de Verdi.

Restauration permanente

L’EPFL entend ainsi aussi promouvoir les vertus du bois dans la construction, notamment au travers du transfert de certaines techniques. La cathédrale de Lausanne est l’un des monuments les plus visités de Suisse. Elle souffre néanmoins d’une dégradation chronique, notamment à cause de sa mollasse. Un grand programme de restauration y sera mené jusqu’en 2030.