Un canton de Vaud plus que florissant: Constructions scolaires vaudoises à la traîne : ça urge !

Un canton de Vaud plus que florissant: Constructions scolaires vaudoises à la traîne : ça urge !

Gefäss: 

Vaud est victime de son succès. Une économie florissante. Une population de plus en plus nombreuse. Mais les besoins en infrastructures explosent...  

A chaque rentrée scolaire, les élèves sont plus nombreux que prévus dans le canton de Vaud : un vrai casse-tête pour les chefs d’établissements ! Les communes et l’Etat entretiennent pourtant des centaines d’écoles publiques du cycle obligatoire, des écoles professionnelles et des gymnases, dans lesquels les effectifs ont grimpé de 30 % entre 2000 et 2015. Bien sûr, des projets de construction d’écoles sont en cours, mais la mise en œuvre est bien plus lente que la croissance démographique. Pour les dirigeants de l’éducation et les professeurs, agrandir les lieux existants est l’erreur à ne pas commettre si l’on veut pouvoir gérer correctement un établissement. Or, sur la Riviera, le Gymnase de Burier, déjà fréquenté par 1600 élèves, devrait subir une extension pour en accueillir 2000. Pour ne rien arranger, le gymnase prévu à Aigle en lieu et place de l’ancien hôpital, a été retardé à 2023, en contrecoup des délais sur le chantier de l’Hôpital Riviera-Chablais. Et par ricochet, le gymnase d’Echallens va devoir, lui, attendre 2025. Un nouvel établissement prévu sur la Côte devrait être construit d’ici 2030, mais le lieu, entre Rolle ou Gland, n’est pas clairement défini. On sait qu’un autre projet mûrit dans la région Lausannoise pour 2022 et les écoles professionnelles ne sont pas oubliées, avec des projets à Lausanne, à Yverdon et à Payerne. Bref, les autorités politiques se démènent pour faire face aux prévisions peu réalistes qui avaient sous-estimé la croissance de la population. « Nous devrons louer », se résigne Lionel Éperon, le nouveau Directeur général de l’enseignement post-obligatoire du Canton de Vaud. Selon Barbara Bolomey, sociologue spécialiste en gestion scolaire à l’Etat de Vaud, « nous manquons de places en raison de la croissance démographique, mais la vétusté des bâtiments est aussi en cause. » Et d’ajouter qu’à l’heure actuelle, « pas moins de soixante projets scolaires, rénovations incluses, sont en cours dans le canton, à des stades d’avancement divers. » De quoi retrouver un équilibre confortable, mais pas avant quelques années.

(link is external) L’article complet en PDF

Tous les contenus en ligne de BatimagPLUS sont inclus dans l'abonnement Batimag

S’inscrire

Vous n'êtes pas encore abonné mais souhaitez lire l'article maintenant?

Tous les contenus en ligne de BatimagPLUS sont inclus dans l'abonnement Batimag

S’inscrire

Vous n'êtes pas encore abonné mais souhaitez lire l'article maintenant?