Tram bientôt de retour à Lausanne

Le tram reviendra entre Lausanne et Renens dans cinq ans

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Tramway lausannois
Renens retrouvera une ligne de tram

Plus de cinquante ans après avoir disparu, le tram reviendra à Lausanne avec la création d’une ligne entre Le Flon et Renens à l’horizon 2025. Il s’agit de repenser la mobilité dans toute l’agglomération de la capitale vaudoise. Les travaux préparatoires débutent ce mois.

La disparition du tram à Lausanne en 1964 n’était finalement pas irréversible. Ce moyen de transport public, si prisé il y a un siècle, revient au goût du jour au travers d’un projet de liaison entre Le Flon et la gare de Renens, dans une première phase, avec une extension à l’échangeur routier de Villars-Saint-Croix, à l’avenir. Il s’inscrit aussi dans l’extension de l’offre du métro avec la création d’une troisième ligne en direction de La Blécherette et la modernisation du réseau de l’agglomération de la capitale vaudoise.

Dernier voyage pour le tramway lausannois en 1964.

Les travaux préparatoires du futur tramway à Renens en 2019.

Après un feu vert obtenu en février, les Transports publics lausannois (TL) vont commencer les travaux d’un tracé de 4,6 km entre le Flon et Renens. Dix stations le jalonneront dès 2025. Cette nouvelle ligne de tram complètera la boucle de transports publics amorcée par le M2, entre le Flon et Renens via le campus universitaire.

Premier chantier en sept phases

Les travaux préparatoires commencent. Ils consisteront à la mise en double sens de l’avenue du 14-Avril de Renens et sur la rue du Jura à Crissier. A Renens, le chantier durera deux ans et comportera sept phases successives. Il débutera par une adaptation des réseaux souterrains ne journée. La circulation sera perturbée pendant ce premier chantier.

Nuisances attendues

Les TL accordent déjà une grande importance à l’information. Ils ont lancé un site internet et une gazette pour renseigner les riverains sur l’état d’avancement des travaux. La construction de cette ligne de tram causera des nuisances. Le maître d’ouvrage a créé un poste de médiateur pour cela.

Prolongement déjà prévu

La nouvelle ligne pourra être prolongée jusqu’à l’échangeur routier dans une seconde étape de ce projet. Elle sera mise à l’enquête publique prochainement. C’est toute la mobilité de demain qui se prépare !