La tour sera en bois

Zoug voit construire la première tour d'habitation en bois de Suisse

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: © Filippo Bolognese
Une tour faite de bois

Les gratte-ciel, c’est connu. Les gratte-ciel en bois, un peu moins. C’est pourtant ce qu’Implenia construit à Zoug. Une tour d’habitation de 80 mètres de haut, réalisée entièrement en bois. Une première en Suisse pour le compte des collaborateurs de la société V-Zug Immobilien AG.

Derrière ce futur immeuble, baptisé «Projet Pi», se cache la volonté du propriétaire de proposer des logements abordables et qui répondent aux aspirations d’habiter en milieu urbain. «La logique interne de la tour s’appuie sur l’idée du voisinage vertical», explique Anne Kaestle, copropriétaire de Duplex Architectes, en charge du projet. «À cet effet, des séries de trois étages s’articulent autour d’un espace central ouvert. Cette piazza fait fonction de lieu d’arrivée et de distribution ainsi que de prélude vers les logements. Au total seront créés dix de ces «voisinages», qui comprendront chacun environ 22 logements – où on se connaît.» Ils seront complétés par des espaces communautaires généreux, le rez-de-chaussée ouvert au public (avec un espace de co-working, un showroom et un bistrot) ainsi que par une maison en fond de cour avec une garderie d’enfants.

Avantages combinés

La structure associera les avantages du bois, matériau renouvelable, aux modes de construction éprouvées. La charpente en bois de hêtre évoquera les charpentes d’acier traditionnelles. «Les arbres montent au ciel, jusqu'à 84 mètres. La nature nous montre ainsi les performances du bois en tant que matériau – à travers le «Projet Pi», c’est un défi que nous relevons également», a déclaré Anita Eckardt, responsable de la Division Spécialités d’Implenia. Les plafonds composites bois-béton, nouvellement développés, présenteront d'ailleurs la même épaisseur de construction que les plafonds en béton classiques, mais seront considérablement allégés et leur production générera nettement moins d’émissions de gaz à effet de serre.

Producteur d’énergie

La durabilité écologique devra également être garantie dans le cadre de l’exploitation ultérieure du bâtiment : grâce à des modules photovoltaïques insérés dans la façade, il sera producteur d’énergie et couvrira de manière autonome une partie de sa consommation d’électricité. La chaleur et le froid renouvelables puisés dans le sol et dans le lac de Zoug constitueront des sources d’énergie supplémentaires pour le bâtiment. 

Durabilité sociale

L’investissement du constructeur dépasse 100 millions. Cela pour promouvoir un mode de vie individuelle durable et contemporain. Chaque logement est en effet conçu pour d’adapter à la vie de chacun de ses occupants.