Le coquillage de la justice

Un coquillage fossile réunira la justice cantonale vaudoise au vert

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: Blättler Dafflon Architectes
La justice mise au vert

L’ammonite, fossile en forme de coquillage, a largement inspiré l’Etat de Vaud dans son projet d’extension des bâtiments du Tribunal cantonal, dans le parc de l’Hermitage à Lausanne. La justice y sera réunie à terme.

Un fossile dans un écrin de verdure. «L’ammonite» du bureau d’architectes Blättler Dafflon de Zurich va donc permettre au Tribunal cantonal vaudois d’étendre ses capacités d’accueil et de places de travail, sur les hauts de Lausanne. Le parc de l’Hermitage, là où le bâtiment actuel est situé, se dotera bientôt d’une extension cylindrique.

Projet mené tambour battant

La justice vaudoise mène son projet tambour battant. Moins d’un an après avoir attribué par concours le mandat à l’architecte, les plans du nouveau bâtiment passent actuellement par l’étape de l’enquête publique. Le tout pour un projet devisé à plus de 22 millions de francs, et comprend aussi l’assainissement des locaux actuels.

Bois, verre et béton recyclé

La future extension se composera d’une structure en bois avec une façade largement vitrée. Les nouveaux locaux reposeront sur un hall d’entrée en béton recyclé. Ils auront la forme d’un coquillage antique qui vient s’accrocher au bâtiment existant. L’architecte parle ainsi d’un «pilier de la justice» ancré dans son site. Sa conception sera propice à la rencontre et à la conversation entre ses collaborateurs.

Symbiose verte

Le parc de l’Hermitage permet aussi au projet de dialoguer avec son environnement paysager. C’est d’ailleurs ce qui a séduit le jury du concours d’architecture organisé il y a une année. Le chantier prévoit en outre la plantation de quelques arbres pour compléter l’agencement actuel des bosquets du parc.

Toiture végétale

L’Etat de Vaud fera également assainir le bâtiment actuel du Tribunal cantonal, pour le mettre en conformité en matière de sécurité et de désamiantage. La toiture sera rénovée, végétalisée et équipée de panneaux photovoltaïques. Le Grand Conseil devra se prononcer encore sur un crédit d’investissement. A terme, les locaux vont réunir tous les collaborateurs de la justice vaudoise sur le site de l’Hermitage. Une septantaine de postes de travail y sont déjà prévus.