Du Bellevue au Woodrow

Du post-haussmannien grand luxe sur le quai Wilson à Genève

Gefäss: 
Teaserbild-Quelle: TDG
The Woodrow, nouveau joyau

Dans quelques mois, l’ancien hôtel Bellevue de Genève deviendra The Woodrow pour offrir 26 suites grand luxe. Le bâtiment post-haussmannien du quai Wilson s’en trouvera réhabilité pour une clientèle fortunée.

Source: 
TDG

26 suites et un spa, un restaurant étoilé, du grand luxe promis à une clientèle fortunée dans un bâtiment post-haussmannien de prestige.

Renouer avec les origines d’un bâtiment tout en l’équipant luxueusement est un sacré défi. L’ancien hôtel Bellevue, situé sur le quai Wilson à Genève, va donc proposer dans quelques mois une combinaison entre architecture moderne et réhabilitation du style post-haussmannien. Pour une clientèle fortunée et pour offrir un quatorzième cinq étoiles à la cité de Calvin.

Sous-sol en taupe

Le futur hôtel The Woodrow va donc ouvrir ses portes dans quelques mois. L’architecte genevois Bernard Erbeia a dû relever un défi de taille. Comment installer un spa grand luxe dans un bâtiment construit sur des remblais quelque peu instables au bord du lac? «Il a fallu créer trois niveaux en sous-sol», a-t-il expliqué au «Temps». Pour l’excavation, nous avons utilisé la technique des micropieux et de parois moulées. Cela nous a permis de travailler en taupe sans risque pour les façades».

Du carbone pour une piscine

Cette sorte de consolidation du bâtiment a donc permis l’aménagement d’une piscine intérieure de 21m de long et d’un espace de bien-être. Pour cela, les piliers porteurs intérieurs ont été supprimés. L’utilisation de plaques de carbone sous les dalles a permis de reprendre les efforts sur le bâtiment.

Rappel des origines

The Woodrow – qui tient son nom du prénom du président américain Wilson, instigateur de la Société des Nations après la Première Guerre mondiale – est donc un chantier de réhabilitation. Il veut rappeler l’architecture d’origine. La marquise d’entrée sera créée à nouveau place Jean-Marteau.  Côté quai Wilson, un accès intégré aux futures vérandas respectera les espaces et les proportions de l’ancien jardin d’hiver.  

Un travail artisanal

Sur les façades, loggias, vérandas, marquises et balcons, c’est un travail artisanal qui prévaut. Les deux coupoles qui marquaient la silhouette de l’hôtel seront préservées. Le célèbre décorateur parisien Pierre-Yves Rochon assurera la décoration intérieure des 26 suites du nouvel hôtel. Ce dernier a déjà rénové une aile du Beau-Rivage Palace de Lausanne. Enfin, côté restauration, le célèbre chef étoilé Joël Robuchon ouvrira l’un de ses établissements dans le bâtiment.