10:11 ARCHITECTURE

3 espaces publics au carrefour de la science et des arts

Kengo Kuma signe le bâtiment ArtLab, inauguré le 3 novembre sur le campus de l’EPFL. Long de près de 250 mètres, son toit d’ardoise recouvre trois espaces distincts, tous dédiés au dialogue de la science et de la culture. Le conseiller fédéral Alain Berset a participé à la cérémonie d’inauguration, en compagnie de Patrick Aebischer, président de l’EPFL, et des partenaires du projet.

Un nouveau domaine de recherche prend son envol dès aujourd’hui sur le campus de l’EPFL. Le bâtiment ArtLab et les programmes scientifiques qui lui sont associés déclinent sous plusieurs formes le dialogue fructueux que peuvent nouer la science et l’art. Il est l’œuvre de l’architecte japonais Kengo Kuma, lauréat du concours lancé en 2012. La construction, démarrée en août 2014, a été assurée par l’entreprise générale Marti Construction SA. Près de la moitié du bâtiment est financée par des fonds privés. Son coût de construction, équipements compris, s’élève à 35,5 millions de francs.

«Au-delà d’une enveloppe architecturale, ArtLab est une initiative de recherche par laquelle l’EPFL se lance, avec ses partenaires, dans l’exploration d’un nouveau monde: celui des humanités numériques», se réjouit Patrick Aebischer, président de l’École. «C’est un domaine émergent, riche en questionnements et en défis scientifiques qui se jouent à de nombreux niveaux. Par exemple, ces travaux génèrent souvent de gigantesques quantités de données informatiques. A elles seules, ces big data demandent des recherches considérables pour se révéler utiles et exploitables – c’est extrêmement stimulant.» Longtemps connu sous le nom de projet Under One Roof, le bâtiment ArtLab se compose de trois espaces distincts, tous ouverts au public.

Comme un air de jazz

Tout au sud, le Montreux Jazz Café at EPFL est dédié à la mise en valeur des archives du célèbre festival, inscrites au Registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO. Responsable de la numérisation et de la conservation des enregistrements dans le cadre du Montreux Jazz Digital Project, l’EPFL a également mis au point des dispositifs d’écoute, de navigation et de visualisation des archives qui seront à la disposition des visiteurs. Le Montreux Jazz Heritage Lab II, notamment, permet de se plonger en immersion complète dans les concerts montreusiens. Le Montreux Jazz Digital Project, auquel participent de nombreux laboratoires de l’EPFL, peut compter sur le soutien de plusieurs partenaires.

Black is art

Au centre du bâtiment, dans un espace d’expérimentation muséale, la Fondation Gandur pour l’Art propose une première exposition organisée conjointement avec l’EPFL et visible du 5 novembre 2016 au 23 avril 2017. Cinq laboratoires de l’EPFL et les start-up qui en sont issues mettent leurs recherches et leurs technologies au service d’une approche inédite des Outrenoirs de Pierre Soulages – faisant appel notamment à des caméras hyperspectrales. L’exposition intitulée Noir, c’est noir? souhaite explorer les interactions de la lumière sur les œuvres de l’artiste français.

Big Data is watching you

Tout au nord enfin, le DataSquare est dédié à une exposition de longue durée sur la thématique du big data, ici incarnée par deux grands projets scientifiques de l’EPFL: Blue Brain Project et Venice Time Machine. Ces deux projets, particulièrement complexes, partagent un même rapport aux données et un besoin de diffusion vers le public. Ils sont ici mis en valeur dans des présentations interactives. L’exposition propose également une interface inédite générant des visualisations de données-clés de l’EPFL: l’école se passe ici elle-même au crible du big data. Le DataSquare bénéficie tout particulièrement du soutien de la marque horlogère Rolex.

Ces trois nouveaux espaces publics donnent une nouvelle vie au campus de l’EPFL. ArtLab borde la Place Cosandey qui s’étend de l’Esplanade au Rolex Learning Center. Ce vaste espace est appelé à devenir un point de rencontre et de détente apprécié de la communauté grâce à une complète réorganisation, en cours. Ses plans ont été créés par des étudiants de l’Atelier de conception de l’espace (ALICE), l’un des laboratoires d’architecture de l’EPFL, sur la base de desiderata collectés auprès de la communauté du campus.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.