00:02 ARCHITECTURE

Aubaine ou déroute annoncée?

Lors de cette journée d’étude annuelle, la Fédération Infra a mis le doigt sur la thématique des aggomérations et présenté la situation à l’échelon régional et communal. Les 180 professionnels réunis ont donné vie à de riches échanges.

Une majorité de la population vit, travaille ou étudie au sein de ces nouvelles entités que sont les agglomérations. Pourtant, leur définition politique et surtout le degré de pouvoir qui pourrait leur être attribué reste encore flou. Pour son annuelle journée d’étude, la Fédération Infra, Fédération Suisse des Entreprises de Travaux Publics, a mis l’accent sur ces questions en proposant le thème: «Agglomérations : Aubaine ou déroute annoncée?»

Maria Lezzi, Directrice de l’Office fédéral du développement territorial (ARE), Jean-René Germanier, Président du Conseil National et membre de la Commission des transports et Philippe Leuba, Conseiller d’Etat du Canton de Vaud, Chef du Département de l’intérieur, étaient parmi les principaux intervenants. La journée a été animée par Dominique Choffat, journaliste de la RSR. La manifestation – plus grand rendez-vous du secteur de la construction en Suisse romande – a eu lieu au forum du Rolex Learning Center de l’EPFL.

Un tiers de la population réside dans les régions

Aujourd’hui, plus d'un tiers (36,9%) de la population suisse réside dans les régions de Zurich, Bâle, Genève, Lausanne et Berne. De plus, près d’un million de pendulaires nationaux - à savoir des travailleurs ou des étudiants résidents en Suisse - auxquels s’ajoutent des dizaines de milliers de frontaliers, se rendent chaque jour au cœur de ces agglomérations pour leurs activités.

Transformer les agglomérations en des entités politiques

Au quotidien, donc, les agglomérations sont une réalité forte. La population vit ces nouveaux ensembles territoriaux sans états d’âmes et s’étonne au demeurant du manque de coordination qui semble parfois sévir au niveau institutionnel. La formalisation de cette question n’est pourtant pas si aisée. Qu’il s’agisse de transports, d’infrastructures ou de sécurité, bien des dossiers sont gérés à une échelle intermédiaire située entre les institutions communales et celles cantonales. L’une des questions cruciales est de savoir si et comment transformer les agglomérations en de réelles entités administratives et politiques. D’aucuns parlent de fédération de communes, d’autres imaginent déjà des parlements d’agglomération. Le débat ne fait que commencer.

180 participants

En introduction, la Directrice de l’Office fédéral du développement territorial (ARE) Maria Lezzi, a présenté la loi sur l’aménagement du territoire (LAT) et ses implications, ainsi que les dernières réflexions de son département concernant les agglomérations. Suite à cette vision nationale, César Conforti, Directeur du bureau Team+, a dépeint la situation à l’échelon régional et communal. Un débat, modéré par Dominique Choffat, journaliste à la Radio Suisse romande a mis face à face les conférenciers ainsi que Jean-René Germanier, Président du Conseil National et membre de la Commission des transports et Philippe Leuba, Conseiller d’Etat du Canton de Vaud, Chef du Département de l’intérieur. Les quelque 180 professionnels qui composaient l’assistance ont également donné vie à de riches échanges.

En 2ème partie, divers exposés thématiques, touchant notamment au stockage de l’énergie électrique, ont donné l’occasion de comparer l’approche de deux projets d’envergure dans deux cadres complètement différents, à savoir le projet de Nant de Drance et celui de la construction d’un barrage en Iran. (ba/ek/com)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.