15:12 ARCHITECTURE

«Conducteurs de travaux, ordinateurs et cerveau»

Ils méritent bien qu’on leur jette quelques fleurs, les conducteurs de travaux. Le plus souvent, leur travail n’est vraiment pas une sinécure : les conducteurs jouent aussi bien le rôle de centrale de coordination que de bonne à tout faire, et doivent se charger d’un nombre incalculable de tâches en un temps record.

Aujourd’hui, la première qualité d’un conducteur de travaux est la faculté de fonctionner en «multitâche». Une compétence qui est habituellement attribuée aux femmes (plus particulièrement aux ménagères). Mais en matière de multitâche, les conducteurs de travaux n’ont rien à envier aux ménagères.


Le temps, c’est de l’argent. Tout particulièrement dans le secteur de la construction. C’est pourquoi le conducteur de travaux doit effectuer de nombreuses tâches en parallèle. Etudier le rapport, lire le courriel qui vient d’entrer, y répondre immédiatement pour régler l’affaire, prendre le téléphone, actualiser le déroulement des travaux, préparer la séance de chantier, commander le béton, se débarrasser des représentants, aider le collègue qui vient d’entrer dans le bureau et se dépêcher d’apporter les rapports de travail à la secrétaire. Entre deux, il doit encore répondre à son Natel – sa sonnerie, il la connaît déjà par cœur. Voilà ce qu’est le multitâche au quotidien.


L’exemple nous vient des ordinateurs. Ils sont conçus pour le multitâche. Ils sont capables d’effectuer plusieurs tâches en même temps : recherche de données, réception de textes, impression d’images, envoi de courriels – et affichage, de temps en temps, d’un message d’erreur de Microsoft. En fait, ce n’est qu’une illusion. Les ordinateurs ne peuvent effectuer qu’une seule opération à la fois. Mais comme ils sont très rapides, nous avons l’impression qu’ils font tout en même temps.
L’humain serait-il capable de faire mieux qu’un ordinateur? Les ménagères et les conducteurs de travaux sont-ils réellement multitâches?


Des spécialistes du cerveau ont constaté que nous pouvons effectuer de nombreuses choses en même temps. Mais nous ne pouvons pas tout percevoir consciemment. L’avalanche d’informations qui nous arrive en permanence dépasse les capacités de notre cerveau. Ce dernier contrôle toutes les trois secondes s’il y a du neuf. Il enregistre alors une situation dont nous prenons conscience. Tout le reste est oublié.
L’être humain n’est pas réellement multitâche non plus. Comme pour l’ordinateur, ce n’est qu’une illusion. Et le plus souvent, même cette illusion reste assez médiocre.


Dans le secteur de la construction, la pression de la concurrence est élevée. Le rendement est un paramètre essentiel. Les bons conducteurs de travaux sont par conséquent très demandés. Récemment, plusieurs conducteurs de travaux ont terminé leur formation dans le centre de formation de la SSE, à Sursee. Mais quel engagement peut-on attendre de quelqu’un ? Jusqu’à quel point le multitâche est-il efficace, judicieux et sain?
De toute chose, usons avec mesure. Sinon, nous risquons de faire du multitâche un multifâche!


Benedikt Koch
Directeur de la Fédération Infra

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.