12:07 ARCHITECTURE

Des gisements convoités dans le sous-sol romand

Celtique Energie Petroleum s’intéresse au gaz naturel des régions du Val-de-Travers (NE), de Vallorbe (VD) et du Chablais vaudois. Elle projette de conduire des forages d’exploration sur des sites déjà repérés au début des années 80 comme gisements potentiels.

La compagnie réétudié les données géosismiques de divers sites européens, a indiqué Bertrand de Montmollin, directeur de la société Biolconseils. Cette entreprise neuchâteloise doit réaliser l’étude d’impact sur l’environnement d'un site de forage prévu dans le Val-de-Travers.
Dans les années 80, le repérage de gisements potentiels sur terre ferme n’avait pas débouché sur des forages. Mais, selon Bertrand de Montmollin, la situation a évolué depuis. L’interprétation des données géosismiques ainsi que les techniques de sondage se sont améliorées. Et les coûts de l’énergie n’ont cessé de croître.
De son côté, le Conseil d'Etat neuchâtelois a préparé un projet de décret octroyant un permis de recherche à la future filiale neuchâteloise (Celtique Neuchâtel SA) de la compagnie britannique. L'octroi éventuel d'une concession d'exploitation relève en revanche de la compétence du Grand Conseil.
La société britannique précise de son côté qu'elle acceptera de se lancer dans un forage d'exploration seulement si elle obtient aussi la concession d'exploitation, en cas de succès de l'opération.

Région de Noiraigue
Le forage d'exploration aura lieu près de Noiraigue, a indiqué le géologue cantonal. La roche poreuse susceptible de renfermer du gaz naturel se trouve à quelque 2200 m de profondeur. En cas d'échec des recherches, il existe des possibilités d'utiliser le puits à des fins géothermiques. Le forage pourrait permettre aussi de constituer une aire de stockage du gaz naturel. Les distributeurs seraient ainsi en mesure de créer des réserves lorsque les conditions du marché sont favorables.

Les investisseurs
Basée à Londres, la société Celtique Energie Petroleum a été créée en 2006 par un groupe d'investisseurs britanniques. Elle est spécialisée dans les forages d'exploration de sous-sols potentiellement rentables s'ils tiennent leurs promesses en tant que gisements de gaz ou d'hydrocarbures.
Celtique Energie compte poursuivre des forages en France (2 licences), Allemagne (2), Italie (4), Pologne (3), Roumanie (2), Royaume-Uni (8) et Suisse (2). La taille estimée des gisements va de 80 km2 à 950 km2. La société a sélectionné les sites les plus prometteurs en regard des techniques d'interprétation des données géosismiques. Pour la Suisse, la taille des gisements est évaluée à 800 km2 au total pour les sites vaudois de Noville et Vallorbe et à 800 km2 également pour celui du Val-de-Travers. (com/ek)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.