13:02 ARCHITECTURE

Eclairage LED pour conserver et valoriser les œuvres

La Collection de l’Art Brut transforme entièrement son système d’éclairage. L’institution lausannoise est un des premiers musées suisses à miser principalement sur la technologie innovante LED. Dès le 5 mars 2010, elle accueillera le public sous un jour nouveau.

19415

Après quatre mois de travaux, la Collection de l’Art Brut pourra accueillir son public dans un espace optimisé par des rénovations importantes. Le dispositif d’éclairage mis en place, développé par le bureau d’étude Aebischer & Bovigny, privilégie la technologie LED (diodes électroluminescentes). Ce système, avant-gardiste dans le cadre particulièrement exigeant d’un musée, allie la parfaite mise en valeur des œuvres, leur complète préservation et l’économie d’énergie.

Absence de rayons infrarouges et ultraviolets

Parmi les nombreux avantages du dispositif choisi par la Collection de l’Art Brut, on peut relever: Une meilleure mise en valeur et préservation des œuvres grâce à l’absence d’émission de rayons infrarouges et ultraviolets. Les créations d’Art Brut sont spécialement fragiles, et nécessitent des soins tout particuliers: les matériaux, issus souvent de la récupération, ne peuvent supporter qu’un faible niveau d’éclairement. Une plus grande liberté d’agencement et une souplesse accrue dans la scénographie des expositions grâce à la taille réduite des sources lumineuses.

Une consommation annuelle réduite de moitié
Une longévité beaucoup plus grande qu’une lampe à incandescence classique: de 1500 ampoules remplacées chaque année à pratiquement zéro sur 20 ans.
La Collection de l’Art Brut bénéficie en outre du remplacement intégral de son revêtement de sol et de travaux de peinture dans tous ses espaces d’exposition.
Une mise en lumière adaptée
Chaque pièce profitera d’une mise en lumière parfaitement adaptée, réglée avec une grande finesse de précision. La visibilité des créations sera accrue par des faisceaux orientés et non plus par une source diffuse. Les espaces d’exposition du musée seront en outre au bénéfice d’une répartition lumineuse plus uniforme pour un meilleur confort de la visite.
Les travaux se poursuivent sur les vitrines de présentation, où l’éclairage LED sera installé d’ici fin mai 2010.
De nombreux professionnels soulignent les qualités d’innovation de cette démarche, et prennent son initiative en exemple, notamment SuisseEnergie, l'Agence suisse pour l'efficacité énergétique, l’Association des musées suisses et le Conseil international des musées-ICOM.
Un séminaire de travail consacré à l’utilisation des LEDs à des fins muséales est d’ores et déjà prévu le 18 novembre 2010 à Lausanne, visant les spécialistes des musées, les techniciens et responsables politiques de l’énergie dans les collectivités publiques. (BA/com)
Les travaux en chiffres:
Coût total de la rénovation: 550'000 CHF (y compris revêtement de sol et peinture), financé grâce à la Ville de Lausanne, au Fonds communal pour l’utilisation rationnelle de l’électricité et la promotion des énergies renouvelables, à la Loterie Romande et au Parti de l’Art Brut (Association des amis de la Collection de l’Art Brut)
Maintenance et dépenses en fourniture sur 20 ans: coût quasiment nul contre plus de 150'000 CHF avec un dispositif de spots à incandescence.
Importante économie sur le nombre de kWh, pour une mise en valeur des œuvres pourtant optimisée: 16’600 pour les spots LED, contre 28’125 pour les sources lumineuses classiques.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.