11:09 ARCHITECTURE

Jean Nouvel et Philippe Starck: un duo de stars pour les tours Duo de Paris

Teaserbild-Quelle: N0fk, CC_BY-AS_4.0

Dessiné par les ateliers Jean Nouvel, avec la touche design de Philippe Starck, le projet Duo est un bel exemple du nouveau mode de construction d’immeubles mêlant hôtel, bureaux et commerces. Au total, ce sont 106'000 m2 d’espaces pensés pour le bien-être et les nouveaux modes de travail.

Tours Duo Paris 1

Crédit image: N0fk, CC_BY-AS_4.0

Les deux gratte-ciels jouent sans cesse avec leur voisinage, tantôt en cachant leurs atouts, tantôt en les exposant, indique Jean Nouvel.

Les tours Duo sont deux gratte-ciels, situés sur la promenade Germaine-Sablon, à la pointe sud de l'avenue de France dans le XIIIe arrondissement de Paris en bordure du boulevard périphérique parisien et d'Ivry-sur-Seine. L'ensemble, développé sur une surface de 106'000 m2, abrite majoritairement des bureaux, qui accueilleront notamment le siège d’une grande banque, ainsi qu’un hôtel, un restaurant, un bar avec terrasse panoramique sur Paris, un auditorium, des commerces et des terrasses végétalisées

Les deux tours s'élèvent depuis une structure commune
A
vec ses 180 m, la tour Duo 1 est le troisième édifice le plus haut de la capitale après la tour Eiffel (324 m) et la tour Montparnasse (209 m), à égalité de hauteur avec la future tour Triangle. Elle constitue un complexe d’une surface supérieure à celle la tour Montparnasse (90'000 m2 ) et de la tour Triangle (92'000 m2 ).
Duo 1 est composée d’une façade à double peau épaisse constituée d'écailles réfléchissant le passage des voitures et le fleuve ferroviaire en contrebas. Les façades écailles sont constituées de deux peaux vitrées séparées par un caillebotis pour la maintenance dont les extrémités sont refermées avec des drapeaux vitrés en porte-à-faux. Pour sa part, Duo 2 est composée d’une simple peau disposant de parties opaques très réfléchissantes: des tôles, des vitrages émaillés et des brise-soleil en inox.

Le «TOO Hôtel» 4 étoiles
Composé de 139 chambres et suites, d’un restaurant, d’un bar avec terrasse doté d’une vue panoramique exceptionnelle sur Paris, l’établissement a été conçu par le designer star français Philippe Starck. Ce dernier a imaginé le lieu tel un mélange détonnant et paradoxal d’extrême élégance classique et de pure énergie venue du futur.

«L’hôtel TOO est un paradoxe, à la fois aéronef des frères Montgolfier et station spatiale internationale, précise Philippe Starck. Suspendu au-dessus de Paris, il n’est pas sur terre. Rempli d’énergie, de rêves, d’amour, de désirs, d’intelligence et de rires, il vole là-haut, là où il fait beau, là où l’oxygène rare étourdit.» Espace de rencontre chaleureux et survolté des gens et des univers, l’hôtel intègre naturellement les enjeux environnementaux à sa conception en répondant aux meilleures certifications en termes de performances énergétiques, de confort et de bien-être. 

Tours Duo Paris 2

Crédit image: Amaury67, CC_BY-AS_4.0

Le sommet des deux tours se caractérise par son plan incliné, en décalage avec sa base. Ce qui lui confère sa propre identité architecturale.

La vision de jean Nouvel est explicite: «Les deux immeubles sont urbains, au niveau du sol, le balcon public sur les voies regarde Ivry, il est bordé par une grande brasserie et sa terrasse. Il est l’accès à l’hôtel et à la tour et accueille des commerces sous forme de grands kiosques qui pourraient aussi ponctuer le large espace du carrefour avenue de France et boulevard du Général Jean-Simon. Ces deux immeubles essayent d’amplifier le plaisir d’être là. Ils vont chercher les vues, accueillent des arbres et des arbustes sur leurs terrasses. Pour l’immeuble hôtel une grande terrasse orientée vers la Seine et le Paris historique, couverte et protégée du vent, constitue le toit du restaurant panoramique. Pour la tour, son sommet devient un panorama-espace de rencontres dans le cadre de ce grand programme tertiaire. Les immeubles de grande hauteur environnants des décennies précédentes sont étêtés, leurs toitures terrasses ne sont pas accessibles. Nous construisons un sommet et même deux sommets. Un sommet a une tête, un profil qui l’identifie. C’est pour cela que les deux têtes de nos deux protagonistes sont expressives, vivantes, que ce duo dialogue et qu’il parle aussi à ses sympathiques voisins…»

Les Tours Duo dans le paysage urbain parisien

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.