10:05 ARCHITECTURE

Journée Construction Bois à Bienne : plus haut, plus grand

Le matériau bois conquiert de nouveaux pans dans la construction de l'espace urbain. C’est le constat de la journée qui s’est déroulée le 11 mai au Palais des Congrès à Bienne.

Les thèmes «Construction de grande hauteur», «Stratégies de densification d’agrandissement» ainsi que «Grands projets» ont été les lignes directrices de la Journée de la construction Bois, à Bienne, organisée par la Haute école spécialisée bernoise. Des spécialistes en aménagement ainsi que des architectes et des ingénieurs ont exposé les défis et les possibilités de la construction sèche en ville.

Le bois massif et les avantages du préfabriqué

Pour la Suisse, selon les nouvelles prescriptions de l‘Association des établissements cantonaux d'assurance incendie AEAI, la limite des bâtiments élevés, s'ils sont uniquement en bois, est fixée à 30 mètres, ce qui correspond à huit étages, avec au moins une voie d’évacuation verticale pour 900 m2 de surface.

Oliver Dufnerde l’agence de Baden, Burkard Meyer Architekten BSA, a exposé les réflexions en matière de typologie, d’architectonique et de construction ayant trait au premier «bâtiment élevé » utilisant le matériau bois en Suisse à Rotkreuz (Canton de Zoug). Cet immeuble de bureaux se distingue par la flexibilité de son plan d’étage et par sa structure ouverte au rez-de-chaussée qui permet de nombreux types d’accès possibles. Un noyau massif pour les liaisons entre étages assure le contreventement tandis que la structure bois est composée de colonnes en bois massif et de linteaux en hêtre stratifié. Le système porteur au sol est composé de planchers hybrides bois-béton qui intègrent les éléments de plafond Eco-Boost. Ces derniers servent à distribuer les systèmes de refroidissement, de chauffage ainsi que de ventilation et ils améliorent l'acoustique des locaux. Une planification adaptée et la préfabrication ont réduit considérablement le temps de construction. A l’extérieur, le revêtement de façade en Alucobond enveloppe les parties bois du bâtiment et sert de protection contre les intempéries.

Les nouveautés techniques et anti-incendie sur les grandes hauteurs

Selon les nouvelles prescriptions incendie de 2015, les « bâtiments élevés », d’une hauteur comprise entre 30 et 100 mètres, peuvent utiliser le bois à condition de le combiner avec l'acier et le béton. A l’aide d’exemples en Suisse et à l’étranger, l‘ingénieur Pirmin Jung, de l’agence de Rain, Pirmin Jung Ingenieure, a dressé un tableau des défis techniques concernant les «bâtiments élevés » en matière de sécurité incendie, de protection contre les tremblements de terre, de dimensionnement statique, d‘isolation acoustique, etc.

Il a listé ce que les entreprises en construction bois doivent respecter en matière d'approvisionnement, de logistique, de production et d'assemblage pour la construction de bâtiments élevés. Selon Jung, quand le haut degré de préfabrication est associé à de rapides temps de montage, le risque de rencontrer des problèmes est augmenté, par exemple en conditions météorologiques médiocres. Or, ce défi peut être anticipé grâce à des mesures adéquates. Jung considère que l‘utilisation du bois dans les bâtiments élevés constitue un segment du marché considérable pour ce secteur en pleine croissance. Au sens propre et au sens figuré…

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.