06:01 ARCHITECTURE

La France va renforcer la sécurité de son parc nucléaire

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) va imposer un renforcement de la robustesse des installations nucléaires françaises, face à des situations extrêmes». A-C. Lacoste, président de l'ASN commente: «nous ne demandons pas des investissements, nous imposons des mesures qui vont conduire à des investissements»; et ce sera lourd !

19415

L'ASN a rendu public le 3 janvier son rapport sur les évaluations complémentaires de sûreté (ECS) menées sur les installations nucléaires françaises à la suite de l'accident de Fukushima (Japon) en mars 2011.

L’ASN considère que la poursuite de l'exploitation du parc nucléaire nécessite d’augmenter dans les meilleurs délais, au-delà des marges de sûreté dont elles disposent déjà, leur robustesse face à des situations extrêmes.

Les mesures essentielles en quatre points

  • L’ASN va imposer la mise en place d’un «noyau dur» de dispositions matérielles et organisationnelles permettant de maîtriser les fonctions fondamentales de sûreté dans des situations extrêmes, pour toutes les installations concernées par le rapport ECS. Les exploitants devront proposer à l’ASN avant le 30 juin 2012 le contenu et les spécifications du «noyau dur» propre à chaque installation.
  • L’ASN va imposer la mise en place de dispositions renforcées visant à réduire les risques de «dénoyage» du combustible dans les piscines d’entreposage des différentes installations.
  • L’ASN va imposer la réalisation d’études de faisabilité de dispositifs supplémentaires de protection des eauxsouterraines et superficielles en cas d’accident grave dans les centrales nucléaires ou les installations de La Hague.
  • L’ASN va édicter prochainement un certain nombre de prescriptions dont la mise en œuvre commencera immédiatement et s’étendra sur plusieurs années. L’ASN s’assurera de la mise en place des modifications qu’elle a prescrites dans les délais prévus.

En conclusion de la publication de ce rapport, André-Claude Lacoste, président de l’Autorité de sûreté nucléaire commentait:

«Nous devons nous garder de la tentation commode de réduire la sûreté nucléaire à l’accumulation de dispositifs techniques: la sûreté nucléaire repose fondamentalement sur les hommes. Le renouvellement des effectifs et des compétences des exploitants est essentiel pour la sûreté».

L'ASN a été chargée de réaliser, après la catastrophe nucléaire de Fukushima (Japon) en mars 2011, un audit de sûreté sur l'ensemble des centrales nucléaires françaises. Le Premier ministre, François Fillon, avait assuré en décembre que le gouvernement français respecterait l'ensemble des recommandations post-Fukushima qu'elle formulerait, y compris une éventuelle fermeture de centrale. (ek/ba/com)

Infos complémentaires: (rapport complet) ASN Autorité de sûreté nucléaire

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.