14:10 ARCHITECTURE

La statistique révèle un ralentissement de la croissance

La croissance des surfaces d’habitat et d’infrastructure dans l’Ouest et le Nord-Ouest de la Suisse a ralenti entre les deux périodes d’observation 1982-1994 et 1994-2006, passant de 12% à 9%. La part dans la superficie totale est passée de 8,8% à 10,8%. La progression s’est faite principalement au détriment des surfaces agricoles.

19415

En 24 ans, les surfaces d’habitat et d'infrastructure se sont accrues de 393 km2 dans les 16 cantons dont les données ont déjà été exploitées. Leurs part dans la superficie totale est passée de 8,8% à 10,8%. Les nouvelles surfaces d’habitat et d’infrastructure ont été gagnées pour 39% d’entre elles sur des terres arables, pour 28% sur des prairies naturelles, pour 13% sur l'arboriculture fruitière, la viticulture et l'horticulture et pour 9% sur des pâturages. Elles sont constituées à raison de 52% d'aires d'habitation (bâtiments et terrains attenants), de 17% de surfaces de transport et de 14% de surfaces d'infrastructure spéciale (chantiers, sites d'extraction de matériaux, décharges, installations d'approvisionnement et d'élimination).

Les données de la statistique de la superficie de 16 cantons de l'Ouest et du Nord-Ouest de la Suisse, soit de près de la moitié du pays, ont à présent été exploitées. Elles permettent de tirer des conclusions statistiquement fondées sur l’utilisation et la couverture du sol au cours des deux périodes considérées (1982-1994 et 1994-2006).

Ralentissement de la croissance des surfaces d’habitat et d’infrastructure

Le ralentissement de la croissance des surfaces d’habitat et d’infrastructure entre 1982-1994 et 1994-2006 peut être observé dans chacun des 16 cantons. Le canton de Zurich fait un peu exception avec une croissance presque stable de ces surfaces (8,6% durant la 2e période contre 8,9% durant la 1re). La progression des aires industrielles et artisanales a nettement ralenti (de 21,1% à 8,1%); la baisse est un peu moins marquée pour les aires de bâtiments (de 16,7% à 11,9%) et pour les surfaces de transports (de 8,6% à 5,6%). Le fort développement des espaces verts et lieux de détente s’est poursuivi, atteignant largement 15% au cours des deux périodes. Les terrains de golf, en particulier, ont contribué à cette extension des lieux de détente en triplant presque leur superficie durant la 2e période. Ils couvrent à présent 18,7 km2.

Changements structurels dans l’agriculture

La progression des surfaces d’habitat et d’infrastructure s’est faite principalement aux dépens des surfaces agricoles : celles-ci ont reculé de 420 km2 au cours des 24 dernières années, ou de 17,5 km2 par an en moyenne, et ne représentent plus que 44% de la superficie totale contre 46% auparavant. En même temps que la croissance des surfaces d'habitat et d'infrastructure ralentissait au cours de la 2e période d’observation, le recul des surfaces agricoles s’est fait lui aussi moins marqué. De 2,7% ou 20,8 km2 par an dans les années 1982 à 1994, il s’est établi à 1,9% ou 14,2 km2 durant la période 1994-2006. Cette évolution s’est accompagnée de changements dans les catégories d'utilisation agricole du sol. Entre les deux périodes considérées, le changement d’affectation de terres arables est devenu deux fois plus rapide (de 6,8 à 14,9 km2 par an). Il en est résulté entre autres une plus forte progression des pâturages au cours de la 2e période (15,9 contre 9,0 km2 par an). L’expansion des pâturages et le recul des surfaces labourées dénotent un passage à une forme d’agriculture plus extensive dans les zones d’habitat permanent. Cette évolution est aussi liée aux nouvelles prescriptions relatives à la garde des animaux de rente respectueuse de l'espèce, qui prévoient l’obligation de sortir davantage ces animaux et de les conduire au pâturage, et à l’élevage plus répandu de vaches allaitantes et de chevaux.

Des surfaces forestières bien protégées

La forêt, qui recouvre 28% du territoire suisse, occupe une surface qui n’a guère varié. Elle est en effet strictement protégée par la loi depuis le début du 20e siècle. La perte de 9,0 km2 occasionnée par les nouvelles surfaces d’habitat et d’infrastructure a été compensée par le gain d’une surface à peu près équivalente sur des surfaces agricoles dans la zone d'habitat permanent. Ce résultat montre de manière évidente les effets de la loi sur les forêts qui rend obligatoire la compensation par un reboisement de toute surface dont le défrichement est autorisé (par ex. pour la construction de routes nationales). La surface forestière gagne surtout du terrain en altitude, sur les alpages, les autres surfaces boisées et les surfaces embroussaillées, dont l’exploitation agricole est souvent abandonnée pour des raisons économiques. (BA/ek)

Publication régulière des derniers résultats

L’Office fédéral de la statistique (OFS) a réalisé le troisième relevé de la statistique de la superficie, à partir de photographies aériennes couvrant les années 2004 (Suisse occidentale) à 2009 (Grisons) en recourant à une nouvelle méthode (remplacement des photographies analogiques par des prises de vue numériques, différenciation entre l’utilisation et la couverture du sol). Ce changement a impliqué en parallèle une révision des résultats des deux précédentes statistiques (1979/85, 1992/97). Les résultats des trois statistiques, séparées par des intervalles de 12 ans, sont donc parfaitement comparables.

Les présents résultats illustrent l’évolution de la situation dans l’Ouest et le Nord-Ouest de la Suisse. Le périmètre étudié englobe les 16 cantons de ZH, BE, LU, OW, NW, ZG, FR, BS, BL, SO, SH, AG, VD, GE et JU, soit 20'041 km2 ou 48,8% du territoire national. Avec les régions limitrophes des cantons voisins, ce périmètre s’étend sur 24'193 km2 ou 58,6% du territoire national.

Des résultats sont publiés deux fois par an, en fonction de l'avancement des travaux, sous forme de tableaux et de géodonnées. Les prochaines étapes de publication sont les suivantes :

fin 2010: SZ, TG;

2011: UR, GL, AI, AR, VS;

2012: SG, TI;

2013: GR.

Vous trouverez des informations actuelles sur l’utilisation du sol à l’adresse:

http://www.landuse-stat.admin.ch

Cliquez sur le lien suivant pour obtenir des données sur l’utilisation du sol tirées du SIG: http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/dienstleistungen/geostat/datenbeschreibung.html

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.