10:01 ARCHITECTURE

Le Conseil fédéral a lancé la procédure de décision

Le tunnel routier du St-Gothard devra faire l'objet d'une réfection complète entre 2020 et 2025. Sa fermeture totale durant quelque 900 jours sera requise à cette fin. Le Conseil fédéral a lancé ainsi la procédure de décision politique.

19415
En service depuis une trentaine d'années, le tunnel routier du St-Gothard avait été franchi par plus de 159 millions de véhicules à fin 2009. Une réfection complète de l'ouvrage devra être réalisée entre 2020 et 2025 : il s'agira de mettre en oeuvre à la fois des mesures de rénovation structurale et des mesures de mise en conformité avec les normes et les directives existantes en vue d'améliorer la sécurité.

Le 12 janvier 2009, la CTT-CE a déposé le postulat 09.3000 «Assainissement du tunnel routier du Saint-Gothard», posant diverses questions sur la réfection du tube actuel et sur la construction éventuelle d'un second tube et esquissant divers scénarios de gestion du trafic. Dans son rapport, le Conseil fédéral présente des bases complètes en vue de la discussion politique sur la question.

Plusieurs options envisageables pour une fermeture totale de 900 jours
Les travaux de réfection porteront essentiellement sur la dalle intermédiaire. Cependant, il s'agira aussi de rénover la ventilation du tunnel ainsi que les installations d'évacuation des eaux, et d'élargir l'espace utile. La réalisation de ces tâches nécessitera la fermeture du tunnel routier, pendant environ 900 jours.
Les deux meilleures options identifiées pour la réfection sont les suivantes:
  • Option 1: fermeture annuelle (365 jours) pour travaux; durée des travaux: environ deux ans et demi; coûts de la réfection (sans la gestion du trafic): 650 millions de francs.
  • Option 2: fermeture pour travaux 280 jours par an, entre mi-septembre et fin juin, le tunnel restant ouvert durant l'été (période de pointe); durée des travaux: environ trois ans et demi; coûts de la réfection (sans la gestion du trafic): 752 millions de francs
  • Deux des autres options considérées sont techniquement et financièrement moins intéressantes que les solutions présentées ci-dessus, mais proposent d'autres façons d'échelonner les travaux:
  • fermeture cinq mois par an, sur sept ans;
  • fermeture sept mois par an, sur cinq ans.
  • Possibilités de transbordement via le tunnel ferroviaire.
Etant donné l'importance nationale et internationale du tunnel routier du St-Gothard, la gestion du trafic durant la réfection jouera un rôle essentiel. Il s'agira en effet de proposer des itinéraires de substitution pour le transport de personnes et de marchandises.

La principale solution esquissée jusqu'ici pour le transport des personnes est le ferroutage par le tunnel de faîte du St-Gothard (Göschenen-Airolo). Pour le transport des marchandises, c'est l'aménagement d'une autoroute ferroviaire par le tunnel de base du Gothard (Erstfeld [Rynächt] - Bodio) qui est envisagé.

Ces solutions et leurs mesures d'accompagnement ne suffiront toutefois pas à empêcher les répercussions négatives d'une fermeture à long terme du tunnel. Ainsi, les cantons riverains du Gothard, le Tessin et Uri, doivent s'attendre à rencontrer des difficultés. Il faudra en tenir dûment compte durant les prochaines étapes de planification et prévoir si nécessaire des réglementations spéciales.

Second tube non nécessaire selon le gouvernement
Dans son rapport, le Conseil fédéral indique que la réfection du tunnel routier du St-Gothard ne nécessite pas la construction d'un second tube. Un deuxième tube (coûts : 2 023 millions de francs) avec accroissement de la capacité sur l'axe du Gothard exigerait une modification de la Constitution et ne pourrait pas être terminé d'ici au lancement des travaux de réfection.

La CTT-CE a été informée dans les grandes lignes du contenu du rapport aujourd'hui même, immédiatement après la séance du Conseil fédéral. Quant aux cantons d'Uri et du Tessin, directement concernés, ils continueront à participer à la planification de la réfection du tunnel, dans le cadre du projet de concept global de maintenance du Gothard.
Les cantons du Valais et des Grisons ont eux aussi été informés au préalable et seront inclus dans le processus de planification.
La remise du rapport sur la réfection du tunnel à la CTT-CE marque le coup d'envoi de la procédure politique de décision sur le sujet. (ba/com)

Télécharger le rapport (pdf 1,6 MO)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.