03:05 ARCHITECTURE

Le groupe lausannois leader de l’ingénierie tournée vers le développement durable

Lors de la présentation de son bilan annuel, BG Ingénieurs Conseils a mis en avant sa position de leader en ingénierie de pointe tournée vers le développement durable. Cette année qui marque ses 60 ans d’existence, le Groupe peut se vanter de multiplier les projets à l’échelle internationale, notamment le Grand Paris Express.

«BG est aujourd’hui bien positionné pour offrir des prestations d’ingénierie multidisciplinaires de haute qualité pour les défis qui occuperont le marché à l’échelle mondiale dans les années à venir: les besoins futurs en infrastructures, les enjeux énergétiques, le développement urbain, la pression démographique ou encore l’accès aux ressources», se réjouit Laurent Vulliet, directeur général de BG Ingénieurs Conseils. Lors du traditionnel rendez-vous presse qui marquait le bilan annuel du Groupe en mars dernier, le ton était enthousiaste et les nouvelles excellentes. Le Groupe qui fête cette année ses 60 ans, compte 627 employés répartis dans 23 agences en Suisse, France et Algérie, a réalisé un chiffre d’affaires de 87 millions de francs. 45 % du chiffre d’affaires a été réalisé en Suisse romande, 26 % en France et 15 % outre-Sarine, où le groupe s’est fortement développé grâce à une acquisition. La croissance du groupe lausannois s’est élevée à 1,7 % sur le dernier exercice. Seul ombre au tableau : la rentabilité par projet doit être améliorée. Le directeur général prévoit d’y parvenir en atteignant une marge opérationnelle de 5 % d’ici deux à trois ans. Pour cela, il compte améliorer la qualité de gestion de projets, affiner le processus de sélection des projets en écartant les mandats non rentables, mais aussi réduire les coûts, en industrialisant davantage les processus. Quelques changements ont été opérés dans ce sens, tels que la fusion sous la marque BG des entreprises filles acquises ces dernières années, la nomination d’un responsable des ressources humaines, Gérald Brandt, et d’un dirigeant pour la Suisse alémanique, Thomas Erb.

«Ingenious solutions»
Digne de son nouveau slogan de marque, Ingenious solutions, BG planche actuellement sur plusieurs projets d’envergure en Suisse et à l’étranger, avec un carnet de commandes de 120 millions de francs et espère accroître la rentabilité par projet sur les deux ou trois prochaines années. Parmi eux : le Grand Paris Express. Ce chantier titanesque de nouveau métro automatique visant à garantir des trajets courts de banlieue à banlieue, avec 205 km de lignes supplémentaires et 72 nouvelles gares, est l’un des projets actuels phares de la capitale française sous la bannière de la Société du Grand Paris, formée par le gouvernement, la région, les collectivités locales et les principaux opérateurs de transports. Les objectifs de ce vaste réseausouterrain ? Assurer à la plupart des habitants la proximité d’une gare à moins de deux kilomètres. «Le Grand Paris Express est un projet stratégique pour le devenir de l’Île-de-France, visant à relier les territoires de la Région et faciliter la vie quotidienne des franciliens. Il permet dans le même temps de désaturer le RER et les transports existants, réduire la congestion et la pollution automobile, lutter contre l’étalement urbain et le grignotage des terres agricoles, favoriser le développement économique de la Région Île-de-France et contribuer, par effet d’entraînement, à la compétitivité de la France dans son ensemble», peut-on lire sur le dossier de presse du projet. A l’horizon 2030, 2 millions de voyageurs emprunteront chaque jour ce nouveau réseau. Les temps de trajet seront considérablement réduits, notamment de banlieue à banlieue, avec des lignes en rocade et des métros roulant de 55 à 60 km/h (vitesse d’exploitation moyenne). Ce projet titanesque accompagnera le groupe BG Ingénieurs Conseils ces 15 prochaines années et lui assure quelque 35 millions de francs. Le groupement Artemis composé des sociétés d’ingénierie Artelia, Arcadis et BG a remporté le marché d’assistance à Maîtrise d’ouvrage et de conduite générale d’opération pour les infrastructures des lignes 15 et 16 et 17. En parallèle, BG planche aussi sur les études préliminaires approfondies d’autres tronçons. «Nous assurons un travail de coordination et de management de projet, avec des tâches d’optimisation et d’expertise qui vont de la fonctionnalité du système de transport aux impacts environnementaux, des études de coûts aux contrôles de tunnels, des schémas de ventilation à l’évaluation des risques.

Un mandat qui s’étend jusqu’en 2029
Le mandat couvre 100 km de nouvelles lignes et 41 nouvelles gares», confirme le Groupe. L’un des mandats en cours concerne le tronçon Villejuif-Pont de Sèvres, pour lequel Daniel Ferreira est chef de projet BG. Il fait partie de la ligne 15 qui reprend les tronçons les plus chargés des lignes Rouge et Orange, permettant de désaturer les réseaux de transport en commun en cœur d’agglomération. «La ligne 15 est un métro ferré et totalement souterrain, de capacité équivalente à celle du métro parisien. D’une longueur d’environ 75 km, la elle traverse ainsi directement les trois départements de proche couronne; elle est également raccordée à l’ouest de la Seine-et-Marne en son terminus de Noisy-Champs. Elle assure ainsi des déplacements de banlieue à banlieue efficaces, sans avoir à transiter par le centre de Paris et est en correspondance avec l’ensemble des lignes de métro, RER et Tramway qu’elle croise et les autres lignes du Grand Paris Express», note le porte parole du projet Grand Paris Express Thomas Hantz.
Premier maillon de la chaîne, la Ligne 15 Sud reliera 16 gares de Pont de Sèvres à Noisy – Champs en 35 minutes. Ce tronçon de 33 km totalisera 300 000 voyages quotidiens dès sa mise en service. Les travaux d’envergure qui démarreront en 2016 avec le génie civil des gares, le creusement des tunnels, une fois la déviation des réseaux concessionnaires effectuée (début en 2015). Deux groupements d’ingénieurs et d’architectes travailleront sous la conduite d’opération de trois entreprises qui se sont réunies en groupement sous le nom d’ARTEMIS pour la maîtrise d’œuvre, études et travaux des ouvrages de génie civil et des aménagements nécessaires à la réalisation des deux segments qui constituent la ligne 15 sud du Grand Paris Express. (EV)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.