12:09 ARCHITECTURE

L’EPFL comptera cette année plus de 8000 étudiants

Les dernières statistiques des inscriptions à l’EPFL laissent prévoir une augmentation de près de 10% du nombre total d’étudiants pour l’exercice 2011‐2012, pour la quatrième année de croissance consécutive.

Le génie civil, le génie mécanique, l’architecture et les mathématiques confirment l’attrait qu’ils exercent auprès des nouveaux étudiants de première année, tandis que se généralise à leur intention le principe d’enseignement par « tutorat ». Les diplômés Bachelor des autres écoles rejoignent surtout les programmes Master en informatique et en management de la technologie.

La croissance se poursuit pour les effectifs aux études à l’EPFL. La rentrée académique sera placée sous le signe d’une augmentation réjouissante du nombre d’inscrits, pour la quatrième année consécutive – un record. Toutes filières confondues, les nouvelles inscriptions enregistrées au 9 septembre sont en hausse de 9,5% en comparaison de celles de la même période en 2010. En raison des inévitables désistements dus aux inscriptions multiples ou aux problèmes de logement, particulièrement sensibles cette année, les chiffres définitifs ne seront arrêtés qu’à fin octobre.

Selon les chiffres provisoires, 1467 nouveaux étudiants, dont 28% d’étudiantes, ont été admis pour rejoindre l’une des filières Bachelor.

En parallèle, 296 étudiants (+11%) provenant d’autres écoles ou de la passerelle HES, dont 30% de femmes, rejoindront l’EPFL pour une filière Master. Ils y côtoieront les 636 étudiants qui ont obtenu leur Bachelor à l’Ecole cet été et qui poursuivent ici leur cursus.

les candidats au doctorat serontplus nombreux

Tous ces nouveaux venus rejoignent dans les salles les étudiants qui suivent un cursus continu au sein de l’EPFL. Leur nombre total pour l’année 2011‐2012, compte tenu des probables désinscriptions et de ceux qui, ayant achevé leur cursus, ont quitté l’EPFL, dépassera les 8000 étudiants (environ 10% d’augmentation par rapport aux chiffres définitifs de l’année passée). Les effectifs Bachelor augmenteront de quelque 10%, ceux des filières Master entre 10 et 20%, enfin les candidats au doctorat seront 5 à 10% plus nombreux qu’en 2010‐2011.

Presque toutes les filières en hausse

Presque toutes les filières Bachelor s’attendent à une hausse du nombre de leurs étudiants. A ce stade des inscriptions, ce sont essentiellement celles de Génie civil (+67 étudiants, +75% par rapport aux chiffres définitifs de 2010), de Mathématiques (+29 étudiants, +38%) ou de Génie mécanique (+32 étudiants, +30%) qui expliquent l’augmentation du nombre des nouveaux visages que l’on verra à l’EPFL cette année.

Au niveau Master, bien que de petits nombres rendent hasardeuses certaines comparaisons, l’on constate un attrait marqué des étudiants venus d’ailleurs pour la section d’informatique (+21 étudiants, +48,8%). Le collège de Management de la technologie et entrepreneuriat fait lui aussi carton plein avec 25 nouveaux étudiants inscrits (+400%). Enfin 20 étudiants, dont 17 venus d’autres institutions, entreprennent cette année le nouveau Master en Gestion de l’énergie et construction durable, qu’ils suivront en partie à « EPFL Middle East » à Ras Al Khaimah (Emirats arabes unis).

Le travail en petits groupes se généralise en première année

Les étudiants qui rejoignent pour la première fois les bancs de l’EPFL cette année pourront bénéficier largement d’un système éducatif novateur, propre à cette institution : le principe du « tutorat », destiné à renforcer l’encadrement des séances d’exercices dans les cours d’analyse et de physique. Dans cette organisation, un groupe de huit étudiants est confronté à des exercices qu’il s’agit de résoudre sous la supervision d’un « tuteur », recruté parmi les étudiants plus avancés. L’accent est mis sur la méthode de résolution, dont les participants débattent entre eux. « Ce système, que nous avons expérimenté il y a quatre ans, a fait ses preuves, assure Nadine Stainier, conseillère pédagogique pour le CRAFT (Centre de recherche et appui pour la formation et ses technologies). Il donne aux étudiants l’opportunité d’être beaucoup plus actifs dans la recherche de solutions et leur apprend à défendre leur position face à leurs collègues. Cela leur permet d’établir des liens et facilite leur intégration dans la communauté universitaire. »

Autre nouveauté, les étudiants Master des filières d’ingénierie doivent désormais obligatoirement effectuer un stage en entreprise de huit semaines au minimum afin d’obtenir leur diplôme. Une façon de les confronter très tôt aux réalités du monde du travail.

Ces deux exemples démontrent le dynamisme de l’EPFL également en ce qui concerne sa mission première, l’enseignement. Ils prennent place au cœur d’une large réflexion qui mènera, à terme, à une réorganisation en profondeur du cycle Bachelor. A l’avenir, celui‐ci permettra davantage de communication entre les disciplines et mettra encore plus l’accent sur les activités pratiques. (com)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.