13:08 ARCHITECTURE

L’EPFL inaugure une antenne en urbanisme à Bâle

L’EPFL ouvre un laboratoire de design urbain à Bâle. Au Laba, étudiants et chercheurs travailleront sur la ville de demain. Avec notamment le Studio Basel, dirigé par l’Ecole polytechnique fédérale de Zürich, c’est un véritable centre de compétence en architecture et urbanisme qui se met en place dans la Cité rhénane.

Comment gérer l’extension urbaine dans le respect de l’homme et de l’environnement? Pour Harry Gugger, professeur à l’EPFL et récipiendaire du Lion d’or de la Biennale d’architecture de Venise, la question est cruciale : «Aujourd’hui, plus de 50% de la population mondiale est urbanisée. La croissance des villes doit être contrôlée». Le 18 août, il inaugure à l’Ackermannshof de Bâle un laboratoire consacré à la recherche et à l’enseignement en design urbain. Le Laba (Laboratoire Bâle) accueillera chercheurs, doctorants et étudiants lausannois. Dans le même temps, une plateforme de collaboration est mise en place avec Studio Basel, laboratoire satellite de l’Ecole polytechnique fédérale de Zürich, où officient notamment les architectes Jacques Herzog, Pierre de Meuron, Roger Diener et Marcel Meili.

L’urbanisation, un problème mondial… et suisse

L’urbanisation est un problème on ne peut plus actuel. On pense volontiers aux gratte-ciels de la côte Est américaine ou aux cités monstres du continent asiatique. Pourtant, il n’est pas nécessaire de regarder si loin, fait remarquer Harry Gugger. La Suisse, un des pays les plus densément peuplés au monde, est un excellent laboratoire à ciel ouvert. «Chaque jour, une grande partie de notre territoire est sacrifiée au développement urbain. De nombreux territoires, encore considérés comme campagnards il y a une vingtaine d’année, ne correspondent plus vraiment à cette définition.»

Le moment est venu de se demander quel type d’urbanisation nous désirons, explique l’architecte. «Les différences entre villes et campagnes tendent peu à peu à disparaître. Personnellement, c’est quelque chose que je trouve extrêmement triste.»

La Cité rhénane offrira le cadre idéal pour concevoir la ville de demain. Le Laba accueillera une trentaine d’étudiants lausannois en filière master, à raison de deux jours par semaine, ainsi que trois doctorants. Ils seront encadrés par trois enseignants.

Bâle, un point de rencontre pour les deux écoles polytechniques

Ce laboratoire de l’EPFL prendra place dans l’Ackermannshof, un ensemble architectural datant du 14ème siècle, niché au cœur du quartier estudiantin. Dans les environs immédiats se trouvent l’Université de Bâle, la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse ou le Studio Basel, antenne de l’EPFZ consacrée à la recherche en architecture.

Une plateforme de collaboration, nommée Cerberus, sera mise en place avec le Studio Basel, où officie notamment Jacques Herzog, lauréat du prix Pritzker. «En réunissant le Studio Basel et le Laba, nous atteindrons une bonne masse critique de chercheurs et d’étudiants, explique-il. Et Bâle est sans nul doute la capitale suisse de l’architecture et de l’urbanisme. Avec un tel environnement, nous aurons de quoi créer la surprise.» (ba/com)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.