09:12 ARCHITECTURE

Les CFF achètent trois bâtiments aux Epinettes

Les CFF ont acquis trois bâtiments du quartier des Epinettes, en bordure de la gare de Lausanne. Les immeubles seront démolis à terme pour permettre l'agrandissement des infrastructures nécessaires au doublement des capacités entre Lausanne et Genève.

19415

[[Slideshow]]

Pour répondre à la demande croissante sur l’Arc lémanique, les CFF prévoient de doubler la capacité de la ligne Lausanne – Genève d’ici 2025. Pour ce faire, l’extension des quais de la gare de Lausanne est nécessaire. La plate-forme de la gare doit donc être élargie, ce qui nécessitera à terme des démolitions d’immeubles en bordure des voies.

Le périmètre du projet concerne trois bâtiments d’habitation et une maison du quartier des Epinettes, le Lausanne Guesthouse ainsi qu’un immeuble de la rue du Simplon. Les études d’avant-projet sont en cours et détermineront s’il est possible d’éviter certaines démolitions. Les CFF mettent tout en œuvre dans leur planification pour réduire autant que possible les impacts du projet. Dans tous les cas, aucune démolition n’est prévue avant 2016.

Dans le cadre du projet, les CFF ont acquis les trois bâtiments locatifs du Chemin des Epinettes numéros 20, 22 et 24. Les locataires concernés ont été informés ainsi que le comité de l’association des riverains, la ville de Lausanne et le canton. Un dialogue s’est mis en place avec ce comité et les autorités pour les informer sur le projet et pour préparer le relogement des locataires.

Des discussions sont en cours pour l’achat des autres bâtiments concernés par le projet. L’immeuble du Lausanne Guesthouse est, lui, déjà propriété des CFF. Les impacts précis du projet d’extension de la gare seront disponibles fin 2012, lorsque les études d’avant-projet seront terminées.

Fiche technique - Projet Léman 2030 - (pdf 1 MO)

L’Arc lémanique de demain

Avec le projet Léman 2030, les cantons de Vaud et de Genève, l’Office fédéral des transports (OFT) et les CFF se sont engagés à développer l’offre et les infrastructures par phases. La priorité des CFF est de doubler la capacité en places assises entre Lausanne et Genève et de permettre la cadence au quart d’heure sur les RER Vaud et RER FVG, à l’horizon 2020-2025. Pour ce faire, les trains actuels seront remplacés par des rames à deux étages pour le trafic national longue distance et par des trains plus confortables et performants pour la flotte RER.

Infrastructure et coûts

En marge des investissements liés à l’acquisition de nouveaux trains, le développement des infrastructures est une autre clé de ce projet.

Le coût des infrastructures prévues dans la 1ère phase du projet est estimé à environ CHF 2,5 milliards. La recherche du financement et la gestion des montants annuels ont été source d’innovation en termes de partenariat avec le préfinancement de certaines phases de projet par les cantons. Les travaux projetés permettront une augmentation de la capacité des gares de Lausanne et de Genève, un meilleur accès aux trains pour les voyageurs et une amélioration des interfaces avec les transports publics urbains. Sur la ligne Lausanne - Genève, l’accent sera porté sur la mise en valeur des gares de Morges, Allaman, Rolle, Gland et Nyon et haltes RER, et sur la réservation de terrains nécessaires au développement des infrastructures prévues dans les phases suivantes du projet Léman 2030. (ek)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.