01:12 ARCHITECTURE

Les riverains du rail seront encore mieux protégés

Le Conseil fédéral a décidé un train de mesures supplémentaires contre les nuisances sonores générées par le rail. Il préconise de nouvelles limites de bruit pour les wagons marchandises. Cela aura pour conséquence que les wagons bruyants ne pourront plus circuler sur le réseau ferré suisse à partir de 2020.

Cette mesure, combinée à d’autres, permettra d’augmenter à 220 000 (au lieu de 170 000) le nombre de personnes qui peuvent être protégées d’un bruit ferroviaire excessif. Le projet a rencontré un écho largement positif lors de la procédure de consultation.

En 1998, le peuple a approuvé en votation le fonds pour les transports publics (FTP) et, du même coup, un crédit de 1,85 milliard de francs destiné à des mesures de lutte contre le bruit ferroviaire. Ce programme s’achèvera à la fin de 2015. D’ici là, tous les wagons suisses seront assainis et la construction de parois anti-bruit, de même que la pose de fenêtres antibruit insonores selon les critères en vigueur, seront achevées. En dépit de ces mesures, une partie des riverains du rail continue à souffrir du bruit émis par les chemins de fer.

Sabots de frein en fonte grise proscrits

C’est pourquoi le Parlement a chargé le Conseil fédéral d’élaborer un train de mesures complémentaires. Ellespermettront de protéger 50 000 autres personnes d’un bruit ferroviaire excessif. La principale mesure désormais décidée par le Conseil fédéral est un nouveau niveau sonore admissible qui interdira de fait la circulation en Suisse de wagons à sabots de frein en fonte grise à partir de 2020. Ces nouvelles valeurs limite sont les mesures qui ont de loin le plus grand potentiel d’améliorer encore la protection des riverains du rail contre le bruit. (com)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.