04:02 ARCHITECTURE

Nouvelle votation sur le projet du Rivage à Vevey

Le projet Vevey-Rivage, déjà voté en 2007 par les citoyens veveysans, a mis fin à près de 20 ans de statu quo. Les autorités ont appuyé un projet conciliant les intérêts publics et ceux de l’investisseur privé. Au bout du compte, plus de 40 millions de fonds privés sont investis dans le tissu économique local; ils concernent la restauration du Château de l’Aile, d’ailleurs en très bonne voie, et le bâtiment du Rivage.

Dans ce projet qui préserve entièrement le parc et le jardin publics actuels, il est prévu un café-restaurant populaire et la création d’une unité d’accueil pour la petite enfance. Parallèlement, plus de 18 millions de fonds publics, intégrés au budget de la ville, sont consacrés à la réhabilitation de la salle del Castillo, afin d’en faire un lieu de qualité destiné à des concerts publics et aux activités des sociétés locales. La question adressée aux Veveysans le 3 mars est simple, mais son impact est lourd. Il s’agit de prolonger la promesse de vente du bâtiment du Rivage, arrivée à échéance au 31 décembre 2012. Le conseil communal a validé cette prolongation en novembre dernier. Mais un référendum ayant abouti, les Veveysans sont à nouveau sollicités aux urnes. « Alors que le projet initial est respecté et qu’il tient toutes ses promesses, ce n’est pas le moment de mettre tout par terre », relève Francis Baud, coordinateur du comité de soutien « OUI au Rivage, les blocages ça suffit ! ».

«Par rapport au projet initial, les changements apportés ne modifient rien sur le fond. Le projet présente toujours trois avantages majeurs : la préservation d’un jardin et d’un parc publics avec un restaurant populaire et sa terrasse au bord du lac, un espace de près de 200 m2 réservé à la création d’une unité d’accueil pour la petite enfance, et la réhabilitation de la salle del Castillo », témoigne M. Yves Christen, ancien syndic de Vevey et porteur du projet lors de la première votation. Et de poursuivre : « Ce vote est important pour les Veveysans, ils ont besoin de cet espace public pour leurs activités culturelles, sociales et sportives. » Les Veveysans ont dit OUI à deux contre un au projet Vevey-Rivage en 2007. Après vingt ans d’attente, des années à trouver des solutions convenant à tous les acteurs, publics et privés, c’est une chance unique de disposer d’investisseurs consacrant des dizaines de millions pour la préservation d’un lieu cher au cœur des Veveysans ; les citoyens doivent en prendre conscience.

Le même projet, la même volonté

Les représentants du comité de soutien réaffirment que, dans les faits, le projet actuel respecte totalement le projet initial, à savoir:

la surface à construire est inchangée : le jury du concours d’architecture «Réaménagements du jardin du Rivage et de la salle del Castillo» et les Monuments Historiques Cantonaux ont décidé de séparer ladite salle du futur restaurant du Rivage par une rue de 5 mètres. Cette réflexion a permis d’aboutir au meilleur projet pour la Ville. Pour Frédéric Gumy, pilote du projet : « Ce simple déplacement de 5 mètres du bâtiment améliore même l’accès au lac et au parc pour les Veveysans.»

un restaurant populaire et sa terrasse, un parc public entièrement préservé et des concerts et de grandes soirées pour les associations veveysannes dans une salle del Castillo enfin réhabilitée : La collaboration des autorités communales avec l’investisseur, la société Projet 109 représentée par Messieurs Bernd Grohe et Frédéric Gumy, a permis de trouver des solutions avantageuses, car les trois objets – Château de l’Aile, salle del Castillo et bâtiment du Rivage – font partie d’un même Plan Partiel d’Affectation.

une aubaine pour les finances de la Ville : Plus de CHF 25 millions sont consacrés à la restauration du Château de l’Aile, en cours, et plus de CHF 15 millions pour le bâtiment du Rivage, dont une partie est consacrée à des projets soutenant l’action publique. Le prix de vente du restaurant du Rivage s’élève à CHF 1.9 millions pour 760m2 de terrain, soit CHF 2500.-/m2. « Sur le plan culturel et social, ce projet est une réelle plus-value pour Vevey. Le prix fixé pour la vente est conforme au marché et représente une très bonne affaire pour la Ville », relèvent de concert Pierre Butty et Jacques Décosterd, représentants des deux partis majoritairement favorables au projet, le PS et le PLR veveysans. Les engagements pris ayant été tous été respectés par le partenaire privé, il est aussi du devoir des autorités d’honorer leur contrat vis-à-vis de leur partenaire.

La garantie de la poursuite de ces énormes travaux passe par la validation de la promesse de vente du restaurant du Rivage. Comme les procédures juridiques et la volonté des acteurs de ficeler un projet rassembleur ont retardé les réalisations; il s’agit simplement de prolonger dans le temps le mandat donné par le peuple veveysan en 2007. Le comité de soutien a donc déployé différents moyens pour que la population se prononce en connaissance de cause. (com)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.