01:08 ARCHITECTURE

Percement du tunnel du Graitery (BE)

Après le percement du tunnel Sous le Mont à Tavannes en décembre 2009, c’est au tour du tunnel du Graitery, entre Moutier et Court, d’être célébré. La conseillère d’Etat bernoise Barbara Egger-Jenzer ainsi que des représentants des communes environnantes et de l’Office fédéral des routes (OFROU) se sont réunis le 17 août pour marquer cette nouvelle avancée dans la réalisation de l’A16 Transjurane.

19415

Le percement du tunnel du Graitery, dont les travaux d’excavation ont commencé en avril 2007, a donné beaucoup de fil à retordre au consortium d’entreprises responsable de sa réalisation. La directrice des travaux publics, des transports et de l’énergie Barbara Egger-Jenzer a rappelé dans son intervention que les difficultés géotechniques rencontrées au portail sud du tunnel à Court ont nécessité la modification du projet initial. Ces adaptations aux réalités géologiques ont entraîné un retard de près d’une année par rapport au programme initial. Toutefois, avec l’appui de l’OFROU et grâce aux ressources techniques du consortium, des mesures d’accélération ont été prises afin de rattraper une partie de ce retard. L’installation d’un pont provisoire à l’intérieur du tunnel a ainsi permis d’anticiper le démarrage des travaux de bétonnage à partir du portail nord à Moutier.

Au portail sud, l’excavation complète des cinquante derniers mètres de la partie en souterrain prendra plus de temps que prévu en raison de la géologie complexe du terrain. L’ouverture au trafic du tunnel du Graitery, annoncée initialement pour la fin 2012, devra donc être repoussée à 2013.

Chaque mètre compte

La directrice des travaux publics, des transports et de l’énergie a également souligné que «chaque mètre creusé compte énormément, car chaque mètre gagné sur la roche nécessite l’engagement de forces humaines et de moyens techniques inestimables». Mme Egger-Jenzer a adressé ses remerciements aux équipes qui travaillent dans des conditions souvent difficiles ainsi qu’aux riverains et aux autorités communales pour leur bienveillance vis-à-vis des travaux.

Trafic bidirectionnel

L’excavation de la pleine section du tunnel se poursuit simultanément avec les travaux d’étanchéité et de bétonnage dans la partie déjà excavée. La réalisation des infrastructures au portail nord est également en cours. Une fois terminés, les travaux de génie civil seront suivis des travaux de second œuvre et d’équipement des installations d’exploitation et de sécurité. Le tunnel du Graitery, d’une longueur totale de 2462 mètres, accueillera un trafic bidirectionnel. Il comprend également une galerie de sécurité constituant un chemin de fuite accessible tous les 300 mètres par des galeries de liaison.

La mise en exploitation du dernier tronçon de la Transjurane dans le Jura bernois, entre Court et Loveresse, interviendra en 2016, sauf imprévus. D’ici là, le contournement de Moutier (fin 2011), le tronçon Loveresse – Tavannes (fin 2012) et le tronçon Moutier – Court (2013) auront été mis en service, augmentant déjà d’une façon importante la sécurité non seulement des usagers mais aussi des populations des localités ainsi délestées d’un trafic en constante augmentation. (ek)

Images - Déroulement des travaux (pdf 1,4 MO)

Percement du tunnel du Graitery / 17 août 2010

Le tunnel du Graitery: données principales

Généralités

Ouvrage souterrain situé entre Moutier et Court composé d'un tunnel principal à circulation bidirectionnelle et d'une galerie de sécurité accessible en huit endroits par des galeries de liaison.

Longueur totale: 2'462 mètres

Couverture maximale: environ 500 mètres

Diamètre intérieur du tunnel: 10,4 mètres

Diamètre intérieur de la galerie de sécurité: 3,28 mètres

Pente du tunnel (Sud-Nord): 3,3 %

Composition géologique:

70 % de calcaires et de marno-calcaires (réutilisables après concassage)

30 % de marnes (entreposées sur le site de dépôt de Chaluet)

Méthodes d'excavation:

calcaires: par minage à l'explosif de la pleine section

marnes: attaque ponctuelle à la haveuse de la calotte puis de la partie intermédiaire (stross)

partie inférieure (radier): fraisage

Coût de l'ouvrage selon devis (génie civil): CHF 130 millions

Programme effectif des travaux

2005, automne: Mise en soumission du tunnel du Graitery. Travaux préliminaires aux deux portails.

2006, avril: Adjudication suivie d'un recours auprès du Tribunal administratif.

2006, octobre: Décision du Tribunal administratif: recourant débouté.

2006, novembre: Démarrage des travaux (terrassements au portail nord).

2007, juin: Démarrage des travaux d'excavation au portail nord (haveuse) et des terrassements au portail sud.

2007, septembre: Premières volées d'excavation par minage à l'explosif (calcaires.)

2008, décembre: 1'400 mètres côté nord sont excavés. Progression dans les calcaires: 7 à 8 mètres par jour; progression dans les marnes: moins de 4 mètres par jour.

2009, juin: 1'800 mètres côté nord sont excavés. Les travaux de consolidation de la zone du portail sud à Court se déroulent en parallèle aux travaux d'excavation du tunnel.

2010, janvier: Démarrage de l'excavation à partir du portail sud.

Poursuite de l'excavation à partir du portail nord. Mise en place du pont provisoire à l'intérieur du tunnel, principale mesure d'accélération du programme de construction. Démarrage des travaux de revêtement intérieur à partir du portail nord (bétonnage du radier, pose de l'étanchéité, bétonnage de la voûte intérieure).

2010, printemps: Démarrage des travaux de construction de la centrale au portail nord.

2010, juin: Démarrage de l'excavation des 50 derniers mètres côté sud par attaque ponctuelle de la roche instable en section divisée.

2010, 17 août: Percement de l'ouvrage.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.