17:05 ARCHITECTURE

«railconnexion» sur les rails...

Le programme Léman 2030 regroupe l’ensemble des projets sur le réseau CFF de l’arc lémanique, visant à faire face à l’augmentation très forte de la demande. Afin d’informer régulièrement la clientèle, les quatre partenaires du programme Léman 2030 lancent «railconnexion», un journal d’information qui paraîtra désormais deux fois par année, et qui sera distribué dans différentes gares de l’arc lémanique. (Premier numéro ici en téléchargement)

19415

A quoi ressemblera la future gare de Renens? Qu’est-ce qu’un saut-de-mouton? Quand commenceront les travaux? C’est à ces questions – et à bien d’autres encore – que «railconnexion», le journal d’information édité par les quatre partenaires de Léman 2030 (l’Office fédéral des transports, le canton de Genève, le canton de Vaud, et les CFF) répondra dans ses deux éditions annuelles. Le premier numéro sera distribué dans les gares de l’arc lémanique lundi 29 avril. Il est en grande partie consacré aux projets qui seront réalisés autour de la gare de Renens ces prochaines années.

Parmi les quatorze projets qui constituent l’ensemble du programme Léman 2030, quatre concernent le secteur Lausanne-Renens. A ces projets ferroviaires s’ajoute le réaménagement urbain des environs de la gare, auquel sont associées les communes de Renens, Chavannes-près-Renens, Ecublens et Crissier, ainsi que les Transports publics de la région lausannoise, la gare de Renens étant l'interface avec le M1 au sud et l'arrivée planifiée du tram t1 au nord.

Ce projet de réaménagement du secteur de la gare de Renens et de ses alentours verra la création d’une nouvelle passerelle par-dessus les voies ferrées, reliant aussi directement une arrivée du M1 rénovée aux quais CFF. Il implique un réaménagement des places nord et sud de la gare et la construction de deux nouveaux bâtiments entourant le bâtiment actuel de la gare. Le renforcement du réseau de bus et l’arrivée du tram t1 complètent ce projet.

La modernisation des accès aux trains à Renens a pour but de prolonger les quais, de les élargir, d’adapter les marquises, de créer, outre la nouvelle passerelle, un nouveau passage sous-voies beaucoup plus large et accessible aux personnes à mobilité réduite et d’en améliorer l’éclairage.

Le renouvellement des enclenchements de Renens vise à remplacer les installations de sécurité et de gestion du trafic du nœud ferroviaire de Renens. Leur renouvellement est nécessaire à la réalisation des autres projets du nœud de Lausanne-Renens.

Le saut de mouton entre Lausanne et Renens permettra d’améliorer la gestion des trains dans le nœud ferroviaire lausannois et d’en améliorer la capacité.

La quatrième voie Lausanne–Renens a pour objectif d’augmenter la capacité de ce tronçon-clé de l’arc lémanique. Les trois voies actuelles ne suffiront plus à absorber l’augmentation du nombre de trains prévue ces prochaines années.

Le calendrier précis de réalisation de ces projets ferroviaires fait l’objet d’une étude de détail conduite en collaboration entre l’Office fédéral des transports, les CFF et le canton de Vaud. Il dépend par ailleurs du bon déroulement de la procédure d’enquête publique.

Ces nombreux projets pour l’infrastructure des CFF s’inscrivent dans le cadre d’un développement plus général du transport ferroviaire dans la région. D’ici à leur mise en service, le RER vaudois connaîtra en effet des évolutions importantes, avec de nouveaux raccordements et des augmentations de fréquence. Les autres lignes de chemin de fer vaudois bénéficieront également de nouveaux trains et de cadences améliorées. Avec le déploiement de réseaux urbains de transports publics, c’est l’ensemble de l’offre régionale de mobilité qui progressera fortement au cours de la décennie à venir.

Les travaux prévus dans le nœud de Lausanne-Renens ont aussi une dimension nationale. Ils constituent une pièce maîtresse du Programme Léman 2030, qui lui-même constitue un élément essentiel du concept national de développement de l'infrastructure ferroviaire actuellement en discussion au Parlement fédéral. Avec ce projet, la Confédération fait du nœud de Lausanne-Renens une priorité nationale et prévoit d’y investir plus de 1 milliard de francs au total. Les travaux d’amélioration de l’infrastructure ferroviaire dans ce secteur profiteront tant à l’agglomération Lausanne-Renens et à l’Arc lémanique qu’à l’ensemble du réseau national jusqu’en Suisse orientale. (com)

Le premier numéro de «railconnexion»

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.