10:02 ARCHITECTURE

«Stratégie multimodale pour Genève»

Dans le cadre de la consultation «Mobilité 2030 – stratégie multimodale pour Genève» menée par l’Etat, le Conseil administratif se déclare favorable au projet et demande le soutien de l’Etat pour les projets présentés par la Ville de Genève allant dans le sens des objectifs affichés: développement du réseau cyclable, des zones piétonnes et à vitesse modérée, et des projets d’assainissement du bruit routier.

Le Conseil administratif tient à relever que Mobilité 2030 pose un cadre essentiel pour permettre l’évolution d’une ville et la gestion de la mobilité selon les principes d’un développement durable, offrant un cadre de vie agréable et de haute qualité aux usagers.

En Ville de Genève, 80'000 habitants sont encore touchés par des dépassements des valeurs de bruit. 65 kilomètres de rues subissent des dépassements des valeurs limites et sont à assainir d’ici à 2018 pour l’obtention des subventions fédérales. Toutefois, cette obligation courra toujours au-delà. Il est donc nécessaire de tenir compte de cette obligation légale des communes et de favoriser la mise en place des mesures qui assureront, dans la durée, un report modal suffisant pour garantir des niveaux de bruit ne dépassant pas les valeurs limites.

Objectifs plus ambitieux

En ce qui concerne les objectifs affichés en termes de parts modales, le Conseil administratif demande à l’Etat d’inscrire au minimum les objectifs figurant au Plan directeur communal Genève 2020. En ce sens, les objectifs d’augmentation de l’usage de la marche doivent être plus ambitieux.

Le Conseil administratif tient à souligner l'intégration du thème de l'espace public comme axe directeur à part entière et soutient vivement cette démarche. La qualité conférée à l’espace public par des opérations d’aménagement détermine et est tout à la fois déterminée par les pratiques de mobilité. Ainsi, un espace public de qualité peut jouer un rôle majeur dans les choix modaux.

Lignes directrices approuvées

Concernant les transports publics, le Conseil administratif approuve les lignes directrices proposées, mais estime toutefois que le développement du réseau, eu égard au territoire à couvrir, ne peut se faire sans accepter de nécessaires transbordements. Il est en effet impératif de désengorger les interfaces de transports publics actuellement concentrées dans l’hypercentre en prévoyant des possibilités d’itinéraires diversifiés. Cela permettra de proposer un confort d’usage optimal aux utilisateurs de transports publics par des aménagements accueillants et généreux.

Stationnement remplacé

L’Exécutif soutient l’énoncé du principe de compensation du stationnement. Pour la mise en œuvre des lignes directrices du Plan directeur communal Genève 2020 et de Mobilité 2030, il estime indispensable que les places de stationnement publiques et privées vacantes dans les parkings puissent être utilisées en priorité comme compensation aux places supprimées en surface. Ce principe pragmatique se fonde sur la nécessité d’une économie de moyens généralisée par le non-gaspillage des ressources disponibles.

Enfin, le Conseil administratif relève que les principes de la stratégie proposée dans Mobilité 2030, qui reflètent de louables intentions, risquent néanmoins de se heurter au douloureux principe de réalité lors de leur mise en œuvre, car les contextes législatifs actuels n'offrent pas les conditions nécessaires à leur application. Il importe donc que l’Etat formule clairement comment il entend arbitrer dans un cadre légal parfois contradictoire. (BA/com)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.