12:07 ARCHITECTURE

Travaux de rénovation de la fontaine de la Palud

La fontaine de la Palud sur laquelle trône la statue de la Justice, chère aux Lausannois, est en rénovation jusqu'à mi-septembre.

19415

La «chèvre», pièce en calcaire du XVIe siècle qui soutient la colonne et donne naissance aux goulots, est dans un état de dégradation alarmant. La solidité et la stabilité du monument s’en trouvent compromises.

Les travaux du 19 juillet à mi-septembre

Une intervention urgente est nécessaire en raison de l’état de vétusté et de détérioration irrémédiable de la chèvre, fracturée au niveau des goulots de la fontaine. On constate par ailleurs une inclinaison marquée de la colonne résultant de son escalade lors du vol de l'épée de la Justice en décembre 2009. Les services de la Ville vont remplacer la chèvre par un fac-similé taillé dans un bloc de calcaire d'aspect similaire mais plus résistant que le précédent. Cette opération va nécessiter le démontage de la colonne et de la statue de la Justice restaurées en 2006.

Ces travaux doivent être effectués au plus vite, les reporter représenterait un trop grand risque en cas de nouvelle tentative d’escalade du monument. La réplique sera taillée à l’ancienne dans un bloc de calcaire d’Hauteville (Ain). La chèvre originale rejoindra le Musée historique de Lausanne, où sont conservés les originaux de la statue et de la colonne depuis 1930. Parallèlement les goulots en bronze et la ferronnerie du bassin de la fontaine seront également restaurés. Ce monument étant classé d’importance nationale, les travaux ont reçu l'aval du Département des infrastructures du canton de Vaud.

Statue vandalisée en 2005

La statue de la Justice orne la fontaine de la Palud depuis 1585. Ce symbole de Lausanne a été délesté de son épée en décembre 2009, la Municipalité a déposé une plainte, l’enquête est en cours. Vandalisée en 2005 déjà, elle avait été réparée immédiatement. Malgré cela, la Municipalité ne souhaite pas dénaturer ce site en renforçant les mesures de protection physique autour de la fontaine. Le passage régulier des patrouilles de police devrait permettre de prévenir tout autre acte de vol ou de vandalisme. Les Lausannois pourront retrouver ce monument historique, cher à leurs cœurs et muni de son glaive, dès la mi-septembre 2010. (com/ek)

Histoire

La fontaine de la Justice est un exemple typique des fontaines renaissance que l’on peut admirer dans les villes de Suisse.

La colonne et la statue sont sculptées en 1584-85 par le Neuchâtelois Laurent Perroud et son fils Jacques, le premier étant décédé au cours de la réalisation. Laurent Perroud est l’auteur de nombreuses fontaines dans toute la Suisse occidentale. Il eut notamment l’occasion de figurer la Justice à Neuchâtel, Soleure ou Moudon. La version de Lausanne présente classiquement une jeune femme aux yeux bandés portant épée et balance. A ses pieds, le Pape, l’Empereur, le Grand Turc et un Magistrat sont en soumission.

Le jeu ornemental rythmé de la pile centrale propose une base circulaire creusée d’arcades et surmontée d’une colonne cannelée chargée de feuilles d’acanthe, des armoiries de la ville et d’une guirlande portée par quatre mufles. Un chapiteau garni d’acanthes et de volutes coiffe le tout.

La pile et la colonne sont des copies de 1930; les originaux se trouvent au Musée historique de Lausanne. Les admirables goulots datent de 1557-59, le bassin dodécagonal de 1726.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.