13:05 ARCHITECTURE

Un financement solide pour la route et le rail

Lors de leur assemblée générale, les constructeurs suisses d’infrastructures ont souligné l’importance d’un financement fiable de la route et du rail. Et le secteur accorde tout autant d’importance à l’engagement en faveur de la relève professionnelle.

19415

«Toute hausse de prix est impopulaire », a déclaré Urs Hany, président de la Fédération Infra, l’organisation des constructeurs suisses d’infrastructures. Mais l’augmentation de la vignette autoroutière est clairement associée à une valeur ajoutée.» Quelques membres de l’UDC et de l’Association transports et environnement (ATE) ont annoncé – pour différentes raisons – leur opposition à l’augmentation du prix de la vignette à 100 francs. Actuellement, des signatures sont récoltées pour le référendum contre la révision de la loi sur la vignette autoroutière. Urs Hany relève toutefois: «Les opposants passent sous silence que, sans recettes supplémentaires de la vignette, la Confédération ne pourra pas intégrer dans le réseau des routes nationales les 400 kilomètres de routes cantonales. Cela mettrait en danger des projets régionaux, et notamment la réalisation de routes de contournement.»

Oui au projet de financement et d’aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF)

Comme pour les routes nationales, le Conseil fédéral veut également revoir le financement des infrastructures ferroviaires. Il a soumis au Parlement le projet de financement et d’aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF). Infra salue ce projet. Le fonds d’infrastructure ferroviaire proposé, destiné à financer l’exploitation, la maintenance et le développement de l’infrastructure, est tout à fait dans l’esprit des constructeurs d’infrastructures. Il favorise une vision globale et tient compte des coûts consécutifs du développement. Dans le sens d’une égalité de traitement entre la route et le rail, Infra demande également une solution basée sur un fonds, pour la route.

Un second tube au Gothard représente un investissement judicieux

La Fédération Infra soutient le Conseil fédéral dans son intention de construire un second tube au tunnel routier du Gothard, avant d’entreprendre la réfection du tube existant. Les coûts supplémentaires pour un second tube représentent un investissement judicieux en faveur d’une sécurité accrue de la circulation. De plus, ce second tube évitera l’isolement du Tessin pendant les travaux de réfection ainsi que la surcharge des autres passages alpins par le trafic d’évitement. Un second tube au Gothard n’augmentera pas la capacité de ce principal axe nord-sud. Mais il simplifiera la réfection prévue de ce tunnel, ainsi que toutes les futures réfections.

Pour les professionnels de demain

L’assemblée annuelle de la Fédération Infra a coïncidé avec la 5ème journée internationale de la formation professionnelle et s’est tenue à l’école professionnelle des constructeurs de voies de communication, à Sursee. Cette école forme, chaque année, plus de 1000 constructeurs de routes, constructeurs de fondations, constructeurs de voies ferrées, paveurs et constructeurs de sols industriels et de chapes provenant de tous les cantons de Suisse alémanique. En tant qu’organe responsable de l’école professionnelle des constructeurs de voies de communication, la Fédération Infra investit actuellement plus de 5 millions de francs dans ses bâtiments. «Une solide formation initiale est essentielle pour noter secteur», a souligné Urs Hany. «C’est pourquoi nous voulons offrir de bonnes conditions cadre pour les professionnels de demain.» (com)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.