16:03 ARCHITECTURE

Un portail américain reconstitue trois projets avortés de Frank Lloyd Wright

Teaserbild-Quelle: Daderot - Œuvre personnelle, wikimedia, domaine public

Angi, un portail pour l'emploi américain, a visionné, recensé et reconstitué des projets jamais construits par l'architecte américain Frank Lloyd Wright. Ce dernier avait créé de son vivant plus de 1000 constructions mais 660 projets n'existent actuellement que sur papier. 

Vue de l'immeuble d'habitation « Falling Water », réalisé par Frank Lloyd Wright entre 1935 et 1939. Aujourd'hui, cette construction fait partie de la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Crédit image: Daderot - Œuvre personnelle, wikimedia, domaine public

Vue de l'immeuble d'habitation « Falling Water », réalisé par Frank Lloyd Wright entre 1935 et 1939. Aujourd'hui, cette construction fait partie de la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Même plus de 60 ans après sa mort, l'architecte américain Frank Lloyd Wright est encore connu. Mais cela n'a rien d'étonnant si l'on considère qu'en son vivant il a conçu, selon sa fondation, 1'171 bâtiments répartis dans le monde entier, dont certains figurent même aujourd'hui sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Un exemple connu est la « Falling Water » avec laquelle l'architecte a réalisé entre 1935 et 1939 une maison d'habitation au-dessus d'une chute d'eau près de la ville d'Uniontown dans l'État de Pennsylvanie. Aujourd'hui encore, cette maison est considérée comme une référence d'architecture organique, dans laquelle les bâtiments sont intégrés de manière appropriée dans l'environnement naturel et le paysage existants.

Outre ses nombreuses œuvres, l'architecte a également réalisé 660 projets de bâtiments qui n'ont pourtant jamais vu le jour. Des dessins et des plans réalisés à la main témoignent encore aujourd'hui de ces conceptions, que l'on peut voir dans diverses archives d'architecture et d'art ou qui sont conservés par la fondation qui recense ces œuvres.

La plate-forme américaine Angi s'est donné pour mission de donner vie, sur la base de ces plans, à trois des œuvres jamais construites de Wright au moyen de visualisations. Il s'agit d'une maison d'habitation à Chicago, d'un « Cottage Studio» pour une écrivaine et de la « Lake Tahoe Summer Colony » en Californie.

La maison d'habitation dessinée pour l'écrivaine Ayn Rand présentait quelques similitudes avec « Falling Water ».

Crédit image: Angi

La maison d'habitation dessinée pour l'écrivaine Ayn Rand présentait quelques similitudes avec « Falling Water ».

En 1937, l'écrivaine russo-américaine Ayn Rand a demandé une interview à l'architecte Frank Lloyd Wright à des fins de recherche pour son futur roman « La source éternelle », qui raconte l'histoire du jeune architecte Howard Roark. On suppose que Wright a servi de modèle à un cottage-villa. En 1946, l'architecte a conçu ce bâitment, mais il n'a jamais été construit.

Les plans de Wright montrent une maison d'habitation qui présente quelques similitudes avec « Falling Water ». La construction se caractérise par plusieurs terrasses asymétriques en béton qui s'étendent de manière répartie à partir du support vertical, qui était peut-être destiné à servir de cheminée. Au dernier étage, l'architecte prévoyait un atelier d'écriture avec des fenêtres à lamelles.

Selon Angi, le projet expérimental de la maison de Mme Delvin est plutôt atypique par rapport au travail de Franck Lloyd Wright.

Crédit image: Angi

Selon Angi, le projet expérimental de la maison d'Aline Devin est plutôt atypique par rapport au travail de Franck Lloyd Wright.

A la fin des années 1890, Wright était encore livré à lui-même en tant qu'architecte et n'avait pratiquement pas encore pu influencer les projets de ses clients, écrit Angi à propos de ce projet. Dans ce cas, la cliente était Aline Devin, décrite dans les mémoires de l'architecte comme à la mode et exigeante. En 1896, celle-ci a demandé à Wright de concevoir une maison pour sa famille à Chicago.

Selon Angi, la conception expérimentale de cette maison est plutôt atypique. Bien que Wright ait joué à cette époque avec l'ornementation courbe et sullivanienne présente dans le dessin, la maison ne correspond pas à son évolution en tant qu'architecte. Comme elle n'a jamais été construite, elle laisse un vide dans son oeuvre.


L'architecte a effectivement conçu la « Lake Tahoe Summer Colony » en 1923 sans avoir reçu de commande concrète pour un terrain non bâti d'environ 80 ha  situé à l'angle sud-ouest du lac Tahoe dans le parc d'État d'Emerald Bay en Californie.

Crédit image: Angi

L'architecte a effectivement conçu la « Lake Tahoe Summer Colony » en 1923 sans avoir reçu de commande concrète pour un terrain non bâti d'environ 80 ha situé à l'angle sud-ouest du lac Tahoe en Californie.

La fondation Frank Lloyd Wright suppose que le concept de Wright visait à inciter le propriétaire du terrain d’un futur lotissement sur le lac Tahoe, en Californie,  à conclure une sorte de partenariat. Les plans pour le terrain étaient très vastes: l'architecte prévoyait pour ce terrain montagneux et isolé au milieu de la forêt un complexe de plusieurs cabanes de type lodge.

Des terrasses en maçonnerie massive devaient pratiquement ancrer les bâtiments dans leur emplacement montagneux, en partie sur des pentes, et des baies en saillie devaient parfois souligner les constructions. Selon les dessins de Wright, environ 22 cabanes flottantes avec des toits en cuivre et des revêtements en planches à motifs auraient également fait partie des plans de la colonie, dont les projets présentent des similitudes avec des barques en bois. Les péniches auraient dû être amarrées à des jetées dans la baie du lac Tahoe, située sous le lotissement.

Mais le « Lake Tahoe Summer Colony » n'a finalement jamais été construit: le terrain a été vendu en 1928 à Lara Josephine Knight, qui y a fait construire le manoir médiéval « Vikingsholm », qui existe encore aujourd'hui et fait partie du « National Register of Historic Places ».  (Pascale Boschung) 

 

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.