23:01 ARCHITECTURE

Une nouvelle brique suisse bat tous les records

Un nouveau type de briques remplies d'aérogel permet de construire des parois minces et ultra isolantes qui se passent de toute autre couche d’isolation. Les chercheurs de l’Empa, le laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche, ont remplacé la perlite par un Aérogel très particulier.

Dans les briques isolantes, les scientifiques ont remplacé la perlite par un matériau solide très poreux, nommé Aérogel, qui possède des propriétés d'isolation thermique très élevées et résiste à des températures allant jusqu' à 300°C. Ce matériau est déjà connu des chercheurs qui l’ont utilisé pour mettre au point un enduit isolant performant qui permet, entre autres, de rénover énergiquement les bâtiments historiques sans altérer leur aspect

Aerobrick: huit fois plus conducteur de chaleur

Les briques isolantes sont déjà disponibles sur le marché dans de nombreuses variantes: certaines sont pourvues de chambres à air, d'autres, de cavités plus grandes remplies de matériaux isolants tels que la perlite, la laine minérale ou le polystyrène. Leurs valeurs de conductivité thermique diffèrent selon la structure et le matériau de remplissage.

Mais cette fois, Jannis Wernery, chercheur à l'Empa et collaborateur du bureau d'études «Matériaux et composants énergétiques pour le bâtiment», a mis au point, avec ses collègues, un mélange pâteux de particules d'aérogel destiné à être utilisé comme matériau de charge pour la brique. «Le matériau peut facilement être rempli dans les cavités et se joint ensuite à l'argile des briques», explique Wernery. "L'aérogel tient dans les briques, tu peux les mettre en œuvre normalement.»

Des murs isolés beaucoup moins épais

Une comparaison dans un appareil de mesure spécial pour la conductivité thermique à une température moyenne de 10°C montre que les briques remplies de perlite avec la même structure et épaisseur isolent d'environ un tiers moins bien que la brique aérobie.

Plus impressionnante encore est la comparaison avec les briques ordinaires, celles-ci conduisent la chaleur jusqu'à huit fois mieux. Un mur conventionnel devrait donc avoir une épaisseur de près de deux mètres pour pouvoir être aussi bien isolé qu’un mur en briques aérobies de seulement 20 centimètres d'épaisseur!

Avec une conductivité thermique mesurée de seulement 59 milliwatts par mètre carré et une différence de température Kelvin, Aerobrick est actuellement la meilleure brique isolante au monde. Seul bémol, au prix actuel de l'aérogel, 1m2 de maçonnerie coûterait environ 500 francs de plus. Cependant, les experts prévoient à court terme une baisse massive des prix de l’Aérogel. Plus rien ne s'opposera alors à l'utilisation de la nouvelle brique miracle.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.