21:04 ARCHITECTURE

Vestiges du passé médiéval au Rôtillon

Dans l’emprise des deux derniers îlots de construction du Rôtillon (A et B), des vestiges du passé médiéval et historique de Lausanne sont en cours de dégagement. Cette investigation permettra d’enrichir les connaissances sur le développement de ce quartier.

19415

Menées depuis plus de quatre mois par l'entreprise Archeodunum SA sur mandat de l'Archéologie cantonale, les fouilles permettent de documenter la zone qui s'étend sur le flanc méridional de l'ancien cours du Flon qui coulait à ciel ouvert jusqu'au XIXe siècle.

Vestiges du XVe siècle

Aménagés dans la pente naturelle de la colline, les bâtiments les plus anciens mis au jour remontent au moins au XVe siècle. Il en subsiste de puissants murs destinés à retenir les terres, constitués principalement de blocs de molasse grossièrement taillés. Certains d'entre eux ont servi d'appui aux bâtiments ultérieurs alors que d'autres suivent des tracés sensiblement différents. Plusieurs trous de poteau suggèrent également l'existence de constructions de bois.

Les fouilles permettent d'établir que l'activité de tannerie, surtout connue à partir du XVIIIe siècle dans le quartier, remonte au moins à la fin du Moyen Age. Quatre cuves en bois destinées au traitement des peaux ont été découvertes. La mieux conservée présente un fond et un cuvelage de planches daté par dendrochronologie de 1508.

Echantillons de cuir

Une des parcelles est associée à une activité de cordonnerie. Un dépotoir a en effet permis de collecter de nombreux échantillons de cuir correspondant à des chutes de découpage de cuirs neufs mêlés de vieux cuirs récupérés, d'un poids total d'environ 6 kg. Ce n'est que la troisième fois en un siècle que le sol vaudois livre une telle quantité de cuirs. Le fleuron de cet inventaire effectué par le centre de calcéologie Gentle Craft dont le laboratoire surplombe le chantier! est un étui à couteau décoré d'un motif floral unique en Europe.

Dès le début du XVIIIe siècle, comme le révèlent les plans cadastraux, les zones bâties se développent dans ce quartier au détriment des jardins. Au XIXe siècle, l'ensemble des parcelles est construit. On observe par ailleurs que les différents bâtiments ont subi de nombreuses transformations au cours des derniers siècles, avec notamment la reprise en sous-oeuvre de certaines pièces pour y aménager des caves. (ba/ek)

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.