17:03 BAROMETRE DU BATIMENT

Séance de rattrapage bienvenue dans le bâtiment au dernier semestre 2020

Teaserbild-Quelle: Jean-A. Luque

L'industrie suisse de la construction s’est rassurée au cours  du dernier trimestre 2020. Après une année faite d’incertitudes,  les investisseurs se sont à nouveau lancés dans la pierre. Le secteur des villas affiche un taux de croissance réjouissant. Le secteur industriel prévoit des investissements  levés et même la construction de bureaux a fait un bond.

Stats 4e trimestre 2020 1

Quelle: Jean-A. Luque

La construction de maisons familiales se porte bien. Que ce soit comme ici, sur la Riviera, ou dans le reste du pays, les investissements dans ce secteur ont augmenté de quelque 20 % par rapport à l’année dernière. Avec à la clé, une forte hausse des prix…

L’année 2020 a été difficile et compliquée pour la construction en Suisse. Mais, le dernier trimestre a fait naître l'espoir d'une reprise plus rapide que prévu. C'est du moins ce laissent augurer les demandes de permis de construire déposées au cours du quatrième trimestre ainsi que les volumes d'investissements envisagés.

Par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente, les demandes de permis ont augmenté de 15,5 %. Par rapport  au troisième trimestre 2020, la hausse est de 7,3 %. Signe très encourageant de ce dernier trimestre : les investissements prévus dans la construction sont supérieurs tant à la moyenne annuelle que décennale.

En ce qui concerne la construction rési-dentielle, on a observé une reprise notable dans le secteur de l'immobilier d'investissement, après trois trimestres consécutifs de baisse. Le montant total des investissements planifiés a augmenté de 4,7 % par rapport au même trimestre de l'année précédente.

Comme le montrent les chiffres de Docu Media Suisse Sàrl, le marché devrait être aussi soutenu par l'activité liée aux extensions et transformations (+13,2 %), et d'autres nouvelles constructions également prévues (+3,2 %). Les carnets de commandes pour les rénovations fluctuent fortement d’une région à l’autre. La demande est relativement élevée au dernier trimestre à Bâle-Ville, Genève et Berne, ainsi que dans certains cantons ruraux.

Toutefois, malgré les bonnes performances du dernier trimestre, la construction d'immeubles est au bord du ralentissement. La valeur cumulée des investissements en fin de l'année était de -5,5 % à celle de l'année précédente. Etant donné qu'environ trois quarts des investissements sont destinés à des immeubles d'habitation, le total cumulé pour la construction résidentielle dans son ensemble est en baisse de 2,0 %.

Villas en valeur vedette
Si l'activité de construction résidentielle n'a pas diminué davantage, c’est principalement parce que le taux de croissance dans le secteur des villas est supérieur à  la moyenne. Les investissements prévus dans ce secteur ont augmenté de 19,5 % par rapport au même trimestre 2019 et de 20,1 % par rapport au troisième trimestre 2020. Conséquence de la pandémie du Covid-19, la valeur de la pierre a augmenté. De nombreuses personnes ont réajusté leurs besoins en matière de logement pendant cette période. Conjugué à la faiblesse des taux hypothécaires, cela a alimenté la demande et entraîné une forte hausse des prix l'année dernière. Au dernier trimestre, l'indice correspondant du Fahrländer Partner était supérieur de 7,1 % à celui du même trimestre de l'année précédente.

L’immobilier de luxe a tout particulièrement progressé. Cette inflation des prix  des maisons individuelles a encouragé les acheteurs à se tourner vers des bâtiments déjà existants, qui sont transformés selon leurs propres souhaits. De cette façon, le rêve de posséder sa propre maison peut être réalisé à moindre coût. C'est pourquoi un nombre nettement plus important de rénovations, extensions et combinaisons de celles-ci est attendu. Le montant prévu pour les transformations de villas a augmenté de 32,6 % par rapport au quatrième trimestre 2019 (par rapport au trimestre précédent : +17,1 %).

Bien que la croissance des nouvelles constructions ralentisse, le total est toujours en hausse : 9,9 % d’une année à l’autre (23,2 % d’un trimestre à l’autre). Et le boom des maisons individuelles devrait se poursuivre. Le total cumulé des investissements prévus à la fin de l'année était supérieur de 10,7 % par rapport à 2019.  L'industrie investit fortement Le climat dans le commerce et l'industrie s'est considérablement amélioré au cours du dernier trimestre.

Ce résultat est étayé par une enquête menée l'automne der-nier par l'organisation d'exportation Suisse Global Enterprise auprès des PME suisses axées sur l'export. 59 % des entreprises  interrogées s'attendent à ce que les exportations augmentent au cours du premier semestre 2021. (Il y a six mois à peine, 41 % seulement des sociétés étaient optimistes.) Et 72 % d'entre elles s'attendent à ce que les exportations augmentent pour l'ensemble de l'année 2021, même si la pandémie restera le problème dominant.

Cet article n'est disponible en intégralité que pour les abonnés.

Connectez-vous maintenant!

Vous n'êtes pas encore abonné? Aperçu des abonnements.

Annonces

KOF-Baublatt-Ausblick

Der KOF-Baublatt-Ausblick beziffert die zu erwartenden nominellen Bauinvestitionen der nächsten vier Quartale. Erstellt wird die Prognose von der KOF Konjunkturforschungsstelle der ETH Zürich. Die Analyse basiert auf Daten zu Baubewilligungen und -gesuchen, welche die Baublatt-Herausgeberin Docu Media Schweiz GmbH systematisch erhebt.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.