15:10 ECONOMIE

Coronavirus : les entrepreneurs appellent à la vigilance sur les chantiers

Teaserbild-Quelle: Blog.landot-avocats.net

La Société suisse des entrepreneurs rappelle à la construction que le port du masque doit être intensifié sur les chantiers. La Confédération ne l’impose pas, mais les moments de pause et les transports sont particulièrement concernés par cette mesure.

Le fait que la construction ne soit que peu touchée par les nouvelles mesures sanitaires décidées cette semaine par le Conseil fédéral n’autorise pas pour autant un quelconque relâchement. La Société suisse des entrepreneurs (SSE) n’a pas tardé à le rappeler, insistant notamment sur les transports de personnes, les pauses et les présences dans les conteneurs.

Généraliser le port du masque

Si le port du masque n’est pas exigé sur les chantiers ou lieux de travail en extérieur, la SSE exige quand même qu’il le soit durant les transports et lors des pauses. En tout5 cas chaque fois que les mesures de distanciation sociale ne peuvent être respectées. Elle se base sur l’aide-mémoire du Seco, publié ce printemps au plus fort de la pandémie et réactualisé le 21 octobre dernier.

Craintes d’un nouveau confinement

De manière générale, les chantiers ont tenu le choc de la crise sanitaire. De très nombreux maîtres d’ouvrage ont interrompu spontanément les travaux. Les contrôles sanitaires se sont renforcés, même leurs préposés, notamment les inspecteurs cantonaux ou de la Suva, ont été débordés par la tâche. Les nouvelles prescriptions sanitaires ont par contre causé de très nombreux retards, du fait que les chantiers ont tourné en effectif réduit. La construction redoute enfin de nouvelles mesures d’arrêt, même si le Conseil fédéral l’a épargnée cette semaine.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.