12:02 ECONOMIE

Le cimentier Lafarge-Holcim se veut bon prophète au plan international

Teaserbild-Quelle: Holcim

Contestée à Eclépens (VD), l’activité du cimentier Holcim fait état de très bons chiffres au plan international. Les perspectives du groupe pour 2021 sont dopées par les programmes de relance économique d’après la crise sanitaire.

Holcim 2

Quelle: Holcim

Le cimentier est contesté dans son site vaudois d’Eclépens, mais cela n’a aucune influence sur sa santé économique.

« 2020 a été une année exceptionnelle », a souligné  le PDG du groupe Lafarge-Holcim, Jan Jenisch. Il s'est dit fier de la façon dont l'entreprise et ses employés avaient géré la crise sanitaire. L'activité du  cimentier s'est clairement redressée au quatrième trimestre 2020, avec des ventes comparables en hausse de 1,5 % par rapport à l'année précédente et un bénéfice d'exploitation en hausse d'environ 14 %. Les ventes ont augmenté de manière significative en Amérique latine en particulier, tandis que l'Europe et l'Asie ont également enregistré une croissance. On constate un léger déclin dans les régions Moyen-Orient/Afrique et Amérique du Nord.

Cependant, la pandémie a entraîné un effondrement des affaires au printemps dernier, avec des ventes en année pleine en baisse de 13 %, à 23,1 milliards de francs suisses. Le bénéfice d'exploitation (EBIT) a baissé de 10 % pour atteindre 3,7 milliards de francs suisses.

Le revenu net a chuté d'un quart pour s’arrêter à 1,7 milliard de francs. Le dividende pour les actionnaires reste inchangé. La dette nette à la fin de l'année était de 8,5 milliards de francs, soit environ 1,6 milliard de moins qu'un an plus tôt.

Nouvel élan

Les objectifs financiers pour 2021 sont optimistes. « Nous nous attendons à une bonne dynamique de la demande dans toutes les régions », a souligné le PDG du groupe. Au cours du second semestre, il s'attend à ce que les programmes de relance économique à grande échelle mis en place dans différents pays donnent un nouvel élan à la demande.

« Les pays ne peuvent pas se permettre de ne pas investir maintenant », a déclaré Jan Jenisch. En particulier, le programme "Build Back Better" du nouveau président américain Joe Biden est déjà très concret, a-t-il déclaré. Mais il existe aussi des projets de grande envergure en Grande-Bretagne et en Inde.

L'entreprise a également des projets d'expansion pour la société Firestone Building Products récemment acquise. La clôture de la transaction est maintenant prévue pour la fin mars ou le mois d'avril, plus tôt que prévu. Il a déclaré que les recettes du spécialiste des systèmes de toitures plates pour 2020, qui s'élèvent à 1,8 milliard de dollars, étaient supérieures à ses précédentes estimations et que ses perspectives pour 2021 étaient également « très bonnes », selon les tendances du début de l'année.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.