L’Empa crée une volière à drones pour mieux entretenir les bâtiments

Teaserbild-Quelle: Empa

A Dübendorf (ZH) Le bâtiment expérimental du Laboratoire fédéral de recherches sur les matériaux (Empa) est coiffé d’une nouvelle structure réservée à l’étude du rôle des drones dans la construction et l’environnement. Cette sorte de volière servira à peaufiner diverses techniques, notamment pour l’entretien des bâtiments.

C’est une volière high-tech. Le Laboratoire fédéral de recherches sur les matériaux (Empa) coiffe son bâtiment expérimental du Nest, à Dübendorf (ZH), d’une nouvelle structure pour étudier les possibilités d’utilisation de drones dans le bâtiment ou l’environnement. Avec un accent porté sur la recherche de techniques de construction et d’entretien moins coûteuses et plus sécurisées.

Empa drones 2

Crédit image: Empa

La nouvelle structure coiffe le bâtiment expérimental, entre ses deux autres unités de recherches DFAB et HiLo.

Les drones sont déjà utilisés dans la construction. Notamment par Holcim pour l’entretien de ses installations. Mais l’Empa veut renforcer la sécurité et la fiabilité des travaux d’inspection et de réparation à la verticale. Les drones peuvent en effet détecter des fissures et les réparer sans échafaudages coûteux. Les techniques développées à l’Empa seront, communique le Laboratoire, particulièrement intéressantes pour les barrages et les éoliennes.

Empa drones 4

Crédit image: Empa

Les drones peuvent s’exercer sur cette façade expérimentale aux éléments interchangeables.

Le « Drone Hub » du Nest va aussi servir à étudier les interactions entre les drones et la nature. Les engins peuvent aller poser des capteurs environnementaux dans des endroits peu accessibles. La biosphère installée à Dübendorf sert aussi à cultiver des composants de drones en matériaux renouvelables et biodégradables.

Milieu urbain à conquérir
L’Empa ne fonctionne pas en vase clos. Ses recherches doivent aussi servir au monde extérieur. La nouvelle structure étudiera aussi l’intégration des drones dans un milieu urbain. Cela part de la création de places d’atterrissage pour évoquer ensuite la question de la recharge des batteries. Les chercheurs de l’Empa veulent ainsi créer des directives techniques régissant le vol d’engins téléguidés en milieu bâti. De manière à resserrer les liens entre l’homme et la machine.

Empa drones 3

Crédit image: Empa

L’Empa a créé une sorte de biosphère pour expérimenter le travail des engins téléguidés dans des zones naturelles difficiles d’accès.

L’Empa indique enfin que ses travaux de recherches sur les drones font l’objet d’une solide mise en réseau, tant en Suisse qu’à l’étranger. Ses travaux, couplés avec ceux de deux Hautes écoles zurichoises, visent à créer un organisme de certification de l’utilisation de ces engins à des fins commerciales.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Erbatec SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.