13:12 PLACE DU MARCHé

1600 milliards d’euros de travaux planifiés d’ici 2050 en zone EMEA

Le salon international Intermat met sur pied un outil pour les fabricants de matériels de construction grâce à une étude stratégique effectuée sur 12 pays de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Les plans d’investissements dans les infrastructures et le bâtiment pour chaque pays sont analysés et représentent, d’ici à 2050, 1600 milliards d’euros injectés dans divers grands projets.

En partenariat avec Business France,Intermat, le salon international de la construction et des infrastructures met à disposition des acteurs de la construction, une étude effectuée sur six pays européens: Allemagne, Belgique, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, et qui révèle des projets pour 925 milliards d'euros investis d'ici 2030, voire 2050 pour certains. Sur la base des Masters plans recensés, l'Allemagne arrive en tête (287 Mds € à horizon 2030), suivie de l'Italie (223 Mds €) et du Royaume-Uni (167 Mds €). La France arrive en quatrième position avec 139 milliards d'euros (63 milliards € pour les Pays Bas, 42 milliards € pour la Belgique).

Le Grand Paris et le Grand Paris Express représentent les projets phares des 15 prochaines années en Europe avec 67 Mds € d'investissements prévisionnels.

Les secteurs qui offrent le plus de potentiel de développement pour les entreprises sont dans l'ordre les secteurs routier, ferroviaire et le bâtiment.

Quatre pays d’Afrique investiront 307 Mds € d'ici 2040

Les quatre pays d'Afrique étudiés, dont deux du Maghreb (Maroc et Algérie) et deux d'Afrique subsaharienne (pays francophone avec la Côte d'Ivoire et anglophone avec le Kenya), cumulent 307,2 milliards € d'investissement d'ici 2040.

L'Algérie (183.7 Mds €) et le Maroc (87.8 Mds €) présentent les plans d'investissements prévus à horizon 2030 les plus élevés. Les secteurs qui offrent le plus de potentiel de développement pour les entreprises de construction sont dans l'ordre les secteurs routier et ferroviaire, le bâtiment et le portuaire.

Des projets phares

En Algérie : la construction de 1,6 million de logements d'ici 2019 (20 milliards €) et la construction de la quatrième rocade sud d'Alger seront les prochains grands chantiers. Au Maroc, c’est la construction d'une ligne de TGV de plus de 2 000 km reliant les 3 pays du Maghreb central (Maroc, Algérie, Tunisie), qui va constituer l’investissement principal prévu à ce jour. La Côte d'Ivoire a prévu la construction du port de San Pedro (1,3 milliard €) et le Kenya met en œuvre le Standard Gauge Railway Project (7,35 milliards €), soit le plus grand projet d'infrastructure du pays depuis son indépendance.

Qatar et Emirats

Au Moyen Orient, les Emirats Arabes Unis et le Qatar ont programmé pour 239.3 milliards € à l’horizon 2033.

Le Qatar devance de peu les Emirats avec 137 milliards € contre 102,3 milliards €. Les deux secteurs les plus porteurs sont le bâtiment et le routier.

Parmi les projets phares, aux Emirats Arabes Unis, l'amélioration des routes de Dubaï et d'Abu Dhabi (733 millions €) et au Qatar : la Smart city de Lusail (40 milliards €, livraison entre 2020 et 2022) et le programme de drainage des routes (entre 15 et 20 milliards €)

Le prochain Salon INTERMAT aura lieu du 23 au 28 avril 2018 à Paris-Nord Villepinte. Les résultats complets de l’Observatoire peuvent être demandés aux organisateurs.

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.