09:00 PROJETS

Le canton de Fribourg va pouvoir remettre sa nouvelle pisciculture en état

Teaserbild-Quelle: Etat de Fribourg

Le canton de Fribourg pourra profiter de sa nouvelle pisciculture dans deux ans, une fois que les installations ouvertes à Estavayer-le-Lac en 2016 auront été remises en état. Divers travaux complémentaires sont prévus en plus de la réparation des malfaçons constatées lors de la construction il y a quelques années.

Pisciculture Estavayer

Crédit image: Etat de Fribourg

La pisciculture d’Estavayer-le-Lac pourra enfin fonctionner dans deux ans, estime le gouvernement fribourgeois.

La remise en état des installations de la pisciculture cantonale d’Estavayer-le-Lac (FR) va coûter environ 1,5 million de francs, et les installations pourraient rouvrir au début 2025. Le gouvernement fribourgeois vient de prendre acte des conclusions de la commission d’enquête parlementaire constituée après la débâcle financière de ce projet réalisé en 2016. Le nouveau calendrier des travaux est évidemment soumis aux procédures usuelles – demande de permis de construire comprise.

Le chantier de la pisciculture s’était en effet terminé sur un fiasco financier de 2,3 millions de francs. Les bâtiments et installations n’avaient pas été construits comme prévu dans le projet initial. De plus, la gestion et l’organisation du chantier ont conduit à de mauvais choix et une mise en service prématurée. Au bout du compte, la pisciculture n’a jamais fonctionné. Et cela a conduit à l’ouverture d’une enquête parlementaire en 2020.

Blanchi sur le fond
La commission a donc rendu un rapport final qui met en évidence toute une série de problèmes dans la gestion de projets techniquement complexes de construction à Fribourg. En ce qui concerne celui d'Estavayer, le Conseil d’Etat sort blanchi sur le fond. Il veut néanmoins se doter d’une base légale pour gérer sous contrôle des projets de construction dont le coût excède 4,5 millions de francs. Le gouvernement  veut renforcer la gouvernance des projets moins coûteux, surtout lorsque ceux-ci sont aussi spécifiques que la construction d’une pisciculture. Le Conseil d’Etat a en effet constaté que le projet d’Estavayer était trop complexe pour être évalué à sa juste valeur par les services cantonaux des bâtiments. L’exécutif veut aussi agir sur la communication

Nouvelle alimentation en eau
Le rapport de la commission d’enquête ne justifie pas d’ouverture d’une quelconque procédure pénale ou action juridique d’aucune sorte, rapporte le Conseil d’Etat fribourgeois. Le canton doit pouvoir se doter d’une pisciculture centralisée. Des contacts ont été pris avec les installations d’élevage de La Saunerie, à Colombier (NE) pour renforcer les aspects techniques de la future remise en état. Le gouvernement fribourgeois veut en particulier approfondir les questions liées à la gestion de l’alevinage et la préservation du savoir-faire piscicole avant d’engager les travaux. Il s’agira notamment de créer une nouvelle alimentation en eau depuis la station de pompage d’Estavayer-le-Lac, avec tous les raccords nécessaires à l’intérieur des bâtiments de la pisciculture. Cette nouvelle adduction d’eau est liée au projet intercommunal de gestion des eaux de la Broye (AquaVia). Elle pourra être en partie financée par le solde du crédit initial de la pisciculture d’Estavayer, qui s’élève à près de 100'000 francs.

 

Lire encore: le lac de Neuchâtel à la rescousse des agriculteurs broyards.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

SECU-R SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.