16:19 PROJETS

Le forage géothermique de Vinzel cherche son filon à plus faible profondeur

Teaserbild-Quelle: EnergeÔ

Creuser à grande profondeur ne garantit pas toujours le succès. L’exploitation géothermique s’oriente désormais vers des couches déjà traversées par le forage de Vinzel, sur la Côte vaudoise. L’entreprise EnergeÔ cherche le bon filon à 1200 m sous la surface.  

Forage Vinzel 1

Crédit image: EnergeÔ

Le forage s’oriente maintenant vers les couches du Malm, à plus faible profondeur que celles des sondages de ces derniers mois.

Suspendre les travaux de forage pour réfléchir. Le projet géothermique de Vinzel, sur la Côte vaudoise, est toujours à la recherche de son meilleur filon. Après avoir foré à 2233 m de profondeur, l’entreprise EnergeÔ doit passer à son plan B. Elle va sonder des couches moins profondes pour trouver de quoi exploiter la chaleur du sous-sol pour le chauffage des habitations.

Après l’échec d’un projet similaire à Lavey, dans le Chablais, le canton de Vaud cherche toujours à mieux exploiter son potentiel géothermique. Hormis la prospection en cours dans l’Ouest lausannois et les forages faits avec succès dans le sous-sol du futur écoquartier lausannois des Plaines-du-Loup ou de la nouvelle Ecole hôtelière du Chalet-à-Gobet, les espoirs demeurent du côté de Vinzel.

Un minimum de 30 litres par seconde
Le chantier est donc suspendu pour deux semaines, annonce EnergeÔ dans un communiqué. Le forage en biais effectué à partir du puits principal dans des couches du Dogger a certes détecté la présence de fractures contenant de l’eau chaude, mais sans afficher de débit suffisant. Il faut en effet atteindre 30 litres à la seconde pour que le gisement géothermique puisse être exploité. Lors du forage de la deuxième section du puits principal, une venue d’eau en surface et sous très forte pression a ranimé tous les espoirs, Les experts se tournent désormais vers des couches du Malm, à 1200 m de profondeur, pour décrocher la timbale.

C’est donc vers l’aquifère du Malm que se tournent les experts en géothermie. Il faut pour cela évaluer la situation, notamment à la lumière d’une possible exploitation du gisement à profondeur moyenne. Cette option était secondaire au début du projet de forage. Elle devient la seule possible à la poursuite des sondages.

Tâtonnements utiles
Cette recherche pare tâtonnements permet aussi de rassembler des données précieuses sur la nature du sous-sol, ainsi que sa nature géologique et géomécanique. Les ouvriers sont à l’œuvre sept jours sur sept, atteignant parfois des vitesses de progression de 200 mètres en 24 heures. Le sous-sol de la Côte n’a jamais été foré à de telles profondeurs.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Emil Frey Chavannes

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.