10:05 PROJETS

Les tenants du rail partent en guerre contre la route à La Chaux-de-Fonds

Teaserbild-Quelle: Etat de Neuchâtel/Service des ponts et chaussées

Le projet d’évitement routier est de La Chaux-de-Fonds est désormais contesté par référendum. Partisan du transfert de la route vers le rail, le parti SolidaritéS déclenche ainsi une tempête politique en s’opposant à un investissement cantonal et fédéral de 186 millions de francs.

H18 3

Quelle: Etat de Neuchâtel /Service des ponts et chaussées

Le nouveau contournement est de La Chaux-de-Fonds se fera en majorité en tunnel depuis l’entrée sud de la ville en direction du Jura.

Ejecté du Grand Conseil il y a deux semaines, le parti neuchâtelois SolidaritéS poursuit son combat contre tout nouveau projet routier dans le canton de Neuchâtel. Quand bien même il est quasi inexistant à La Chaux-de-Fonds, il vient de lancer un référendum cantonal pour s’opposer au projet de contournement routier de la ville par l’est, largement approuvé par le parlement neuchâtelois il y a un mois.

Le lancement de ce référendum a agi comme un électrochoc dans la Métropole horlogère. Sur les réseaux sociaux, la majorité des Chaux-de-fonniers le fustigent. Le projet de nouvelle route a en effet pour but de désengorger la vieille ville de La Chaux-de-Fonds, d’un trafic automobile étouffant, surtout aux heures de pointe. Les autorités de la ville ont d’ailleurs largement approuvé l’investissement routier au nom d’un nouveau plan de mobilité.

Trafic en hausse
C’est là où les référendaires ne sont pas d’accord. La nouvelle route évitera le centre-ville pour ensuite canaliser le trafic transversal par la rue Numa-Droz, entre l’est et l’ouest de La Chaux-de-Fonds. SolidaritéS rappelle que le canton a fait état d’une augmentation de la circulation de 25% le long de cet axe parallèle à l’avenue Léopold-Robert, le cœur de la cité. « Cela vaut-il dès lors la peine de s’engager dans un investissement de 186 millions pour cela ?», s’interroge le parti.

Les référendaires indiquent aussi que les principaux centres commerciaux de La Chaux-de-Fonds sont proches des voies de chemin de fer. Or, ces bâtiments sont approvisionnés par camion. Dès lors, le trafic au centre-ville ne va pas diminuer par la construction d’un évitement routier, comme le canton et la Confédération le prévoient. « Ce projet routier vise à relancer l’activité de la construction », indiquent-ils.

SolidaritéS a toujours milité pour les transports publics. Il compte sur la construction d’ici 2035 de la ligne ferroviaire directe entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds. Il estime que les transports publics entre La Chaux-de-Fonds et la douane française du Col-des-Roches sont insuffisants. Il propose ainsi d’y remédier par la construction d’une ligne de tram pour faire basculer les pendulaires de la route vers le rail.

Même si tous les Chaux-de-fonniers n’approuvent pas le projet d’évitement routier de leur ville par l’est, ils resserrent les rangs pour le soutenir face à sa contestation. La récolte de signatures commence.

Lire encore

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.