08:25 TECHNIQUE

Faire passer le trafic autoroutier par-dessus un chantier convainc

Teaserbild-Quelle: Office fédéral des routes

L’Astra Bridge, pont mobile utilisé pour l’entretien des autoroutes, est en train de faire ses preuves. L’Office fédéral des routes y a recours pour rénover un tronçon de l’A1 dans le canton de Soleure, et son utilisation permet d’en corriger les défauts. Le trafic passe ainsi par-dessus la zone de chantier.

Astra Bridge

Crédit image: Office fédéral des routes

L’utilisation de ce pont mobile met le chantier à l’abri, notamment lors de la pose de la couche de roulement par pluie fine.

En dépit d’une panne survenue lors d’un de ses récents déplacements, le pont mobile de l’Office fédéral des routes (Ofrou) s’impose lors de travaux de remplacement du revêtement. Après des mois d’expérimentation, l’Astra Bridge permet au trafic autoroutier de s’écouler sans trop de restriction dans les zones de chantier. Comme le long de l’A1, entre Recherswil et Luterbach (SO).

L’Ofrou surmonte ainsi les problèmes des inévitables bouchons sur l’autoroute en cas de travaux. Mais son concept de pont mobile a dû franchir plusieurs obstacles avant d’être pleinement opérationnel. Il permet au trafic d’emprunter un cheminement surélevé tout en abritant les zones de chantier. L’Ofrou a opté pour cette méthode car l’autoroute A1 est continuellement congestionnée et que des restrictions de circulation en surface ne sont plus possibles.

Déplacement longitudinal ou latéral
Le chantier de remplacement du revêtement de l’A1 entre Recherswil et Luterbach avance donc à raison de tronçons de 100 m de longueur. L’Astra Bridge peut se déplacer d’une manière autonome ou tractée, de manière longitudinale ou latérale. Il se compose de deux voies de circulation, ce qui permet à deux colonnes de véhicules de l’emprunter en parallèle. En cas de franchissement de viaduc, les méthodes conventionnelles sont appliquées.

Réglages sur le terrain
L’Ofrou commence à tirer les leçons de son nouveau pont d’entretien. Il a notamment constaté que le remplacement du revêtement – notamment lors de la pose de la couche de roulement - était possible en cas de pluie fine. En revanche, le chantier doit s’arrêter en cas de fortes intempéries. Le pont est aussi conçu pour les poids lourds, même si des réglages ont été nécessaires pour que le trafic puisse l’emprunter. La pente de la rampe d’accès a en particulier dû être adaptée.  Depuis 2010, l’Astra Bridge a été utilisé plus de 30 fois en Suisse. D’une longueur de 106 m pour une largeur de 5,1 m, il permet de rénover des tronçons sur la base d’une hauteur entre 1m60 et 1m80.

Bande verte à supprimer
Sur l’A1, le chantier de l’Ofrou dépasse le simple remplacement d’un revêtement arrivé en fin de vie après 18 ans de bons et loyaux services. La bande centrale verte de l’autoroute  sera supprimée. Les barrières et le système de drainage seront aussi remplacés. L’Astra Bridge évite à L’Ofrou de recourir à des itinéraires de déviation par les routes cantonales. Le chantier Recherswil-Luterbach coûtera 22 millions de francs.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Fondation pour la protection du climat et de la compensation du CO₂ KliK

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.