Une nouvelle ville dans la ville: Lausanne entame sa grande « Métamorphose » jusqu’en 2030

Une nouvelle ville dans la ville: Lausanne entame sa grande « Métamorphose » jusqu’en 2030

Gefäss: 

Que ce soit au nord, entre l’aérodrome de la Blécherette et l’historique stade de la Pontaise, ou au sud, au bord du lac, le chef-lieu du canton de Vaud se réinvente, fidèle à sa tradition populaire et sociale.

Le programme intitulé « Métamorphose », en cours depuis 2007 et qui doit s’achever à l’horizon 2030, est en train de doter Lausanne d’équipements sportifs dignes de sa renommée de capitale olympique et l’enrichit également de deux écoquartiers. L’écoquartier des Plaines-du-Loup qui sera le plus grand, mais aussi le plus dense, et celui des Prés-de-Vidy. Le site des Plaines-du-Loup s’étend sur 30 hectares. Véritable ville dans la ville, il prévoit d’accueillir 8000 habitants et 3000 emplois. Pour créer ce nouvel écoquartier, Lausanne a choisi un projet d’urbanisme sur concours, en 2010. L’objectif est de faire des Plaines-du-Loup un espace de ralliement et d’échange avec les quartiers voisins. Un réseau tissé d’avenues, de rues, de ruelles et de places pour implanter ce nouveau faubourg dans un contexte existant. Les indispensables équipements publics tels que des écoles, garderies, unités d’accueil pour enfants et une maison de quartier, seront construits dans des espaces généreusement végétalisés. 

Mixité générationnelle, sociale et culturelle assurée
La répartition des logements est d’environ 30 % de subventionnés, 40 % de loyers plafonnés et 30 % d’appartements en marché libre. La mixité sera assurée par des habitants de toutes les générations et de provenances sociales et culturelles différentes. Au niveau de son efficience énergétique, le projet vise à répondre au concept de Société à 2000 watts. Cela signifie que les bâtiments seront aux normes énergétiques et écologiques les plus exigeantes. En parallèle, le développement des transports publics, en particulier celui de la future ligne de métro m3, devrait se concrétiser à l’horizon 2025. L’écoquartier des Prés-de-Vidy, quant à lui, se développe sur 14,5 hectares, à l’entrée de Lausanne, entre les hautes écoles et les quartiers résidentiels. A proximité immédiate du lac d’un côté, l’écoquartier des Prés-de-Vidy se trouve également en bordure d’autoroute et s’avère, par conséquent, sujet à une pollution sonore et atmosphérique. D’autre part, les fouilles archéologiques menées dans le secteur de Vidy, important siège du site romain de Lousonna, ont un impact sur le projet. Pour ces raisons, il a été décidé de limiter l’accueil du site à 2500 habitants et 1000 emplois, à partir de 2025.

Patrimoine végétal préservé
L’un des atouts majeurs retenu pour le développement du projet est le maintien de l’Etablissement horticole à son emplacement actuel. Grand espace vert préservé, ce lieu est appelé à devenir un symbole de l’écoquartier. Ouvert au public, géré par le service des parcs et domaines de la Ville, il représente un patrimoine végétal luxuriant qui offre un cadre de vie agréable à ses habitants.

(link is external) L’article complet en PDF

Tous les contenus en ligne de BatimagPLUS sont inclus dans l'abonnement Batimag

S’inscrire

Vous n'êtes pas encore abonné mais souhaitez lire l'article maintenant?

Tous les contenus en ligne de BatimagPLUS sont inclus dans l'abonnement Batimag

S’inscrire

Vous n'êtes pas encore abonné mais souhaitez lire l'article maintenant?