08:05 ARCHITECTURE

Architectes et ingénieurs dessineront le futur centre des archives neuchâteloises

Teaserbild-Quelle: Etat de Neuchâtel

Le canton de Neuchâtel et la Ville de La Chaux-de-Fonds lancent un concours d’architecture et d’ingénierie pour créer un centre pour leurs archives. La reconversion d’anciens entrepôts commerciaux se révèle en effet délicate au plan de l’isolation et de la ventilation.


Futur centre archives Chaux-de-Fonds

Crédit image: Etat de Neuchâtel

La reconversion de ces anciens entrepôts commerciaux chaux-de-fonniers en centre d’archives est un défi pour les architectes et les ingénieurs.

Reconvertir un ancien bâtiment industriel en centre d’archives vaut bien un concours d’architecture et d’ingénierie. Le canton de Neuchâtel s’y lance pour préserver son riche patrimoine. Il s’agit surtout d’adapter les anciens entrepôts d’un grand distributeur à La Chaux-de-Fonds.

Ce projet de centre d’archives pour tout le canton est le fruit d’une démarche commune entre le Conseil d’Etat et la Ville de La Chaux-de-Fonds. Un premier crédit d’étude de près de 10 millions a été voté en mars 2021 par le Grand Conseil.  Une fois réhabilité, le bâtiment accueillera les archives cantonales et celles de la Métropole horlogère, ainsi que ses départements patrimoniaux de sa bibliothèque.  A noter que ces derniers contribuent depuis des décennies à recueillir et préserver la mémoire vivante neuchâteloise, notamment au plan de l’audiovisuel.

Limiter la consommation d’énergie
Le canton de Neuchâtel et les autorités chaux-de-fonnières n’entendent pas mener une simple rénovation et agrandissement d’un ancien bâtiment. La reconversion envisagée lancera de nombreux défis aux architectes et ingénieurs qui prendront part au concours. La structure devra être largement préservée pour permettre une importante économie d’énergie grise. De plus, les locaux qui seront dédiés à la conservation de biens patrimoniaux ne devront pas être dotés de systèmes de climatisation énergivores. En particulier, la ventilation devra n’y introduire d’air extérieur que si ce dernier respecte les exigences de climatisation interne en termes de température et d’hygrométrie. Les archives devront ainsi être continuellement à l’abri de toute variation de température et d’humidité, même en cas de coupure de courant.

Le plus ancien document en possession du canton date de 1143. Les archives sont actuellement stockées à Serrières, Couvet et au château de Neuchâtel. Le chantier de rénovation de la Collégiale les oblige à trouver un autre lieu que le local situé sous la salle des Etats.

Les résultats du concours seront connus en décembre prochain. Le futur centre d’archives neuchâtelois devrait ouvrir ses portes en 2028 pour devenir un lieu non seulement de mémoire, mais aussi d’accueil et de recherche.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.