16:12 ARCHITECTURE

La Défense de Paris se réinvente en ouvrant la dalle de son esplanade

Teaserbild-Quelle: CC_BY_AS_4.0_Gerd_Eichmann

Salué partout dans le monde pour la qualité de son architecture, le quartier parisien de La Défense doit continuellement se réinventer pour attirer de nouveaux projets. Parmi eux, la valorisation de la dalle de son esplanade et des volumes inoccupés en dessous. Une promenade et une passerelle circulaire veulent y remédier.

Défense 1

Crédit image: Baukunst Architectes

Le projet de valorisation de la dalle consiste à créer une passerelle circulaire permettant de découvrir ce qu’il y a en dessous.

Si le taux de vacance des locaux du quartier parisien de La Défense a passé de 5 à 14% en ces 20 mois de pandémie, le site n’en finit pas de se développer. Parmi les nombreux projets qui le transforment progressivement en espace urbain mixte, la valorisation des volumes inoccupés sous les dalles de l’esplanade occupe une belle place.

L’espace dévolu au travail du bureau d’architectes Baukunst fait rêver. 310 m de long et 13 à 70 de large, 110'000 m² et des hauteurs au plafond variant entre 2,5 et 12 m ! De quoi s’éclater ! Et, au sein de ce volume inutilisé, les autorités du quartier ont voulu lancer un dialogue compétitif pour les 20'000 m² sous l’esplanade, dont notamment  le site nommé la Cathédrale.

Divisé en quatre parties, le projet de valorisation suit deux axes de réflexion. Tout d’abord, la création d’une continuité architecturale entre les différents espaces aujourd’hui compartimentés. Ensuite, le dialogue entre la dalle de l’esplanade et les niveaux inférieurs devra être optimisé.

Une promenade et une passerelle
Pour cela, le bureau d’architectes propose de créer une promenade punique évoquant les passages parisiens. Les volumes concernés seront ainsi reliés par un cheminement jusqu’é la place Basse de la Défense. Ensuite, le projet veut créer une passerelle monumentale en force d’anneau flottant au-dessus de la Place de la Statue. Des jardins intérieurs et des biotopes seront reliés aux espaces verts de la dalle par des trémies. Un oculus permettra aux piétons de l’Esplanade de la Défense d’observer ses niveaux inférieurs. Et surtout d’admirer Le Monstre, œuvre de l’artiste Raymond Moretti.

Le projet ressuscite ainsi des espaces oubliés tout en les réinventant continuellement. Il est destiné à devenir un modèle d’écologie urbaine tout en se vouant aux beaux-arts, à l’événementiel et aux sports indoor. En attendant de pouvoir proposer des aires de loisirs et des restaurants.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.