08:26 ARCHITECTURE

Le marché couvert de Düsseldorf noyé sous une façade végétalisée

Teaserbild-Quelle: Ingenhoven Architects/HGEsch

La végétalisation du milieu urbain n’est non seulement bonne pour la santé et le bien-être, mais elle répond aussi à de hautes exigences environnementales. Une filiale des Forces motrices bernoises a donc conçu la plus grande façade végétalisée d’Europe au centre de Düsseldorf. Elle noie dans le vert le marché couvert de la ville.

Marché vert Dusseldorf 1

Crédit image: Ingenhoven Architects/HGEsch

Au centre de Düsseldorf, un havre de paix et de verdure, conçu à la fois pour le bien-être et pour lutter contre le réchauffement climatique.

A l’instar des tours d’habitation du Bosco Verticale de Milan, le bureau d’architectes ingenhoven associates, filiale des Forces motrices bernoises (BKW), a créé un havre de verdure sur le marché couvert de Düsseldorf, en Allemagne. Il s’agit de la plus vaste façade végétalisée d’Europe. Le projet a voulu montrer que verdir le milieu urbain n’était pas uniquement dû à des critères esthétiques. Le processus répond aussi à de hautes exigences environnementales.

Marché vert Dusseldorf 3

Crédit image: Ingenhoven Architects/HGEsch

Les architectes n’ont pas oublié de faire pénétrer la lumière naturelle à l’intérieur du complexe.

Le procédé n’est cependant pas nouveau. Il s’inspire des célèbres jardins suspendus de Babylone. Le « Kö-Bogen  II» de Düsseldorf pousse très loin le débat sur le réchauffement climatique en milieu urbain. Il ravive une pratique architecturale tombée dans l’oubli des siècles.

Température réduite
La réalisation de Düsseldorf se compose de huit kilomètres de haies de charme, employant 30'000 plantes au total. Le projet a été mené entre 2017 et 2020. Toutes les façades orientées vers une place centrale sont recouvertes de végétation. Les espaces réduisent la température à l’extérieur et à l’intérieur des bâtiments. Cela permet de réduire la consommation d’électricité de 20%, soulignent les BKW.

Marché vert Dusseldorf 4

Crédit image: Ingenhoven Architects/HGEsch

Huit kilomètres de haies de charme ont été nécessaires pour végétaliser l’ensemble.

Point n’est cependant besoin de se livrer à une grande réflexion architecturale pour verdir son habitat, indiquent cependant les BKW. Bon nombre de logements offrent assez de places à végétaliser, comme les bordures de fenêtres, les encadrements de portes, les balcons et les terrasses. Chaque plante compte, non seulement pour le bienêtre de la population, mais aussi pour réduire les îlots de chaleur et pour stocker l’eau de pluie.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Fondation pour la protection du climat et de la compensation du CO₂ KliK

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.