16:03 ARCHITECTURE

Les trois coups de la nouvelle Comédie de Genève

Source de l'image teaser: Didier Jordan/Ville de Genève

Avant son ouverture au public, la nouvelle Comédie de Genève se définit comme une fabrique de théâtre. Pas étonnant que ses architectes parisiens aient joué l’argument de la création artistique dans la conception de ce vaste bâtiment, implanté à côté de la gare ferroviaire des Eaux-Vives. Quatre ans de travaux ont été nécessaires pour construire ce complexe aux lignes épurées donnant accès à un vibrant espace de création.

Comédie Genève 1

Quelle: Didier Jordan/Ville de Genève

Le bâtiment présente une façade vitrée et crénelée ouvrant sur une esplanade de rencontres.

Une « Rolls » à 100 millions de francs. Un lieu ouvert. Un bâtiment de contrastes. Un jeu perpétuel entre l’intérieur et l’extérieur. La nouvelle Comédie de Genève respire la créativité, tant dans ses activités théâtrales que dans sa conception architecturale. Deux salles de spectacles de 500 et 200 places, des locaux de répétitions, des ateliers, un restaurant, une librairie, des loges individuelles et collectives et des bureaux remplissent ce bâtiment d’avant-garde.

La nouvelle Comédie de Genève présente la particularité d’être entièrement dévolue au théâtre. Ce qui la démarque d’une Suisse romande plus habituée à construire des lieux de représentations plus polyvalents et multiusages.

Comme par exemple à Neuchâtel, avec le Théâtre du Passage, ou à Fribourg, avec Espace Equilibre. La Ville de Genève est richement dotée en matière théâtrale, mais ne disposait pas d’espaces spécifiques où se côtoient représentation et fabrication de spectacles. La nouvelle Comédie comble ce manque après quatre ans de travaux, en complément d’autres lieux culturels comme le nouveau Pavillon de la danse ou le Victoria Hall.

Françoise Courvoisier, ancienne directrice du Théâtre de Poche, expliquait en 2018 déjà que le nouvel outil de la Comédie de Genève se voulait un espace de rencontres ouvert sur son quartier. En pénétrant dans le bâtiment côté esplanade, le visiteur est tout de suite saisi par la hauteur et la sobriété de la coursive sud du complexe. Un espace qui donne accès aux différents locaux, dans lesquels le public opère son premier contact avec le monde du théâtre.

Cet article n'est disponible en intégralité que pour les abonnés.

Connectez-vous maintenant!

Vous n'êtes pas encore abonné? Aperçu des abonnements.

Autres articles intéressants

Annonces

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.