09:02 ARCHITECTURE

Patrimoine suisse prend congé de l’architecte Beate Schmitter

Teaserbild-Quelle: Patrimoine Suisse, James Batten

Pionnière de l’architecture au féminin, Beate Schmitter est décédée à l’âge de 93 ans. L’architecte avait longtemps œuvré pour Patrimoine suisse et la défense du bâti. Durant sa carrière, elle avait aussi l’occasion d’intégrer le temps dans l’utilisation des pièces d’un logement.

Beate Schmitter

Crédit image: Patrimoine Suisse, James Batten

Beate Schmitter dans sa maison près de Küsnacht (ZH), domaine qu’elle a largement contribué à construire et à rénover.

Patrimoine suisse est en deuil. Et l’architecture suisse aussi. Beate Schmitter vient de s’en aller à l’âge de 93 ans après avoir consacré sa vie à construire et rénover de très nombreux bâtiments. C’est aussi l’architecture au féminin qui rend hommage à l’une de ses pionnières, qui avait repris le bureau de sa tante Lux Guyer en 1955 déjà.

La défunte avait fait ses études à l’EPFZ et acquis sa formation pratique dans la conduite de chantiers au sein du bureau Haefeli Moser Steiger. Elle a aussi œuvré entre 1972 et 1999 comme directrice du service technique de Patrimoine suisse, durant une période où la construction ne se souciait guère de la conservation du bâti historique. Elle s’est particulièrement consacrée aux questions d’aménagement du territoire, a apporté son expertise lors de la construction des routes nationales et œuvré dans le cadre de l’Inventaire fédéral des sites construits d’importance nationale à protéger (Isos). Ce qui l’a conduite à connaître les moindres recoins de la Suisse, et à s’élever contre la démolition de témoins importants du mouvement architectural d’après-guerre.

Espace construit revisité
Patrimoine suisse souligne encore que Beate Schmitter a été pionnière dans sa conception de l’espace construit. Sa vision feniane lui permis de mieux matérialiser le temps dans l’utilisation des pièces d’un logement. Elle appelait son compte la quatrième dimension.

Sa famille a tout perdu lors du bombardement de Rotterdam en mai 1940. Elle est alors rentrée en Suisse pour s’installer dans une maison domaniale près de Küsnacht (ZH). A l’angle du jardin, Beate Schmitter a construit une petite maison avant de signer dans le voisinage la villa Gelpke-Engelhorn, dont l’architecture s’inspire des travaux d’Alvar Aalto. Patrimoine Suisse a même eu l’occasion par la suite de sauver cette construction de la démolition.

Autres articles intéressants

Annonces

Profils d'entreprises

Solu’Tubes SA

Trouvez facilement et simplement des contacts avec des artisans et des fabricants grâce aux nouveaux profils d'entreprise.

Batimag Analyse

analyse

Nouvelle analyse trimestrielle du secteur suisse de la construction

Une synthèse visuelle et concise de l'activité de construction dans toute la Suisse. ​Découvrez l'évolution des demandes de permis de construire par région et par catégorie de bâtiment pour voir les domaines domaines qui devraient enregistrer une augmentation des commandes.

Dossiers

Bois

Bois

Le bois dans tous ses états

S'abonner à la newsletter.

newsico

Avec la Newsletter-Batimag, vous recevez régulièrement des nouvelles pertinentes et indépendantes sur l'actualité de la construction en Suisse et dans le monde.